Aquò d'Aqui


            partager partager

D’ajudas ai libraris provençaus


Etat et Région Provence proposent un subventionnement des projets libraires, tant à l’investissement, qu’à la commercialisation ou à l’innovation. L’appel à projets 2017 a été voté par la Région fin mars.



Conditions d'accès à la subvention : disposer de locaux en Provence et d'un certain volume d'ouvrages disponibles (photo MN)
Conditions d'accès à la subvention : disposer de locaux en Provence et d'un certain volume d'ouvrages disponibles (photo MN)
« Mantenir un malhum dense e diversificat de difusion de libres e engardar una creacion editoriala pluralista exigenta » seriá la tòca dau dispositiu de sosten que, de cotria , an creat lo Centre Nacionau dau Libre, l’Estat e la Region Provença am’ un acòrdi quadre per leis annadas 2016-18. La Region vèn de se faire lo resson de l’apèu a projèctes 2017, que podriá aprofichar ai libraris. Leis ajudas a l’innovacion (en particulier dins lo numeric), a l’investiment e a la comercialisacion podrián anar fin qu’a 15 000 € en subvencion, o a 70% dau budgèt globau dau projècte, que deurà pas comptar mai de 80% de financiament public.
 
Per presentar son projècte, lo librari deurà tambèn plantar cavilha en Provença, vendre au public am’una susfàcia d’au mens 25 m2, realisar de 25% a mai de 50% de son chifre d’afaires amé la venda de libres segon que rèsta dins una vila de mens o mai de 10 000 abitants, e de tota mena prepausar un minimom de 1500 títols nòus a la venda.

De sotalinhar que lo dispositiu es tambèn dubèrt ai projèctes de duberturas de librariás. Es alora lo projècte previsionau que serà avalorat per lei professionaus dei organismes citats.
 
Lei bòns contactes pèr lei portaires de projèctes son, au Centre Nacionau dau Libre Sarra Ghorbal  (tel. 01 49 54 68 06 ) e a la DRAC Louis Burle , lo conselhier per lo libre, leis archius mai tambèn lei lengas de França ! (tel. 04 42 16 19 96)
 

Mercredi 7 Juin 2017
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.