Aquò d'Aqui

2021...

Aquò d'Aquí vous souhaite la meilleure année possible et sera aux côté de tous ceux qui défendent activement la transmission de notre langue d'oc.

A tous ceux qui ont fermé la porte de 2020 en criant “bon débarras, année de m…”, nous devons hélas le dire, 2021 risque de ne pas être meilleure pour la convivialité, et le retour de flammes économique brulera plus qu’il ne réchauffera. Désolé de ne pas être optimiste. Nous adorerions pourtant !

 













            partager partager

Covid 19 descreis en Provença mai lo monde s’inquieta d’un reviure


L'épidémie décroît sans cesse, et le nombre de lits de réanimation dédiés covid 19 a été divisé par trois en un mois. Pour autant les malades ou même simplement les porteurs du virus développent des micro lésions pulmonaires à surveiller.



La descreissènça dau nombre de cas de coronavirus tractats dins leis espitaus marselhés ara es evidenta : quand li aviá sièis cents liechs prevists en reanimacien a mieg abriu, puei 482 lo 23 dau meme mes, lo 8 de mai ne’n avian ren que 222 am’aqueu de còp 103 pacients per leis ocupar.

 

Tot parier lo nombre de personas vengudas ais urgéncias espitalieras per covid 19 èran encara au uech de mai quarantaquatre per un totau de nòu cent trentaquatre vengudas ai memes servicis per de rasons fòrça diversas.

 

Aquò dich dins la setmana passada encara 339 cas siguèron dichs positius en Provença.

 

Ara que l’epidèmia sembla de dever fa arrier d’un biais franc, de questiens se pausan sus l’avenir quatecant .

 

D’un costat la malaltia podriá faire un reviure dins un caire o l’autre per de rasons mai faciles a entendre : una reünien familiala coma d’obsèquias, que ja s’es vist en Dordonha fa pauc, o de fogaus que pauc an vist perqué la populacien onte se desvolopa la veson pas tant leis espitaus; dins lei corredors espitaliers se ditz qu’a Marselha lo XIVen arrondiment o lo quartier de Malpassé dins lo tregenc arrondiment serián lei mai riscats. Enfin, l’obligacien facha de durbir ais establiments escolaris seriá la fònt d’un risc maugrat l’oganisacien de l’acuelh...D’ensenhaires nos fan saupre qu’un accamp de pre-rintrada dins un collègi dau Nòrd de Marselha esperava quaranta personas que mai que d’una se trobava una rason oficiala de pas l’i anar…

Les hôpitaux marseillais ont réduit fortement le nombre de lits de réanimation dédié "Covid 19", ici accueil de l'Hôital Nord (photo MN)
Les hôpitaux marseillais ont réduit fortement le nombre de lits de réanimation dédié "Covid 19", ici accueil de l'Hôital Nord (photo MN)

Seguidas per lei paumons dau monde pertocat ?

D’un autre costat, lei nombros examens qu’a practicat l’IHU marselhés dau professor Daidier Raoult an desvelat, coma l’a dich dins una entrevista televisuala, que mai que d’un patissiá de micrò lesiens ai paumons, maugrats qu’èran assimptomatics. “Son de causas de tenir d’a ment , que podrián, deman mau evoluir” disiá.

 

Es que leis espitaus marselhés, a l’IHU segur mai per la majoritat a l’espitau de La Timone, a l’ocasien d’aquela epidèmia, practicava 5608 radiòs e scanners dau paumon e dau torax despuei la fin de fébrier.

 

Au totau es de saupre qu’en Provença despuei lo començament de l’epidèmia 15 665 personas siguèron espròvadas per sopçon de covid 19. Entr’elei per malastre 756 morirèron, ne’n deploram 438 dins lei Bocas-dau-Ròse, 152 dins leis Aups Maritimas, 118 dins Var, 30 dins la Vauclusa, dètz dins leis Auteis-Aups e uechs dins lei Basseis-Aups.

 

A veure se, coma va disiá dins la meme entrevista lo pf. Raoult, ara la corba pòu que baissar jusqu’a disparicien, o s’un reviure sota forma d’una segona onda resulta dau desacantonament.



Mardi 12 Mai 2020
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dison que...

Parler occitan, l'avenir

Rodin Kaufmann sort ces jours-ci son nouvel album, Pantais clus, fruit d'un long travail. Et sinon, que fait-il ? Il retourne à l'école ; de là il échange et nous parle des identités.

En ce moment entre autres choses j’interviewe des enfants. On parle du temps, des souvenirs et des souhaits. Aujourd’hui j’étais à l’école primaire Mandela de Béziers. En face de moi il y avait Birgul et Oumaima, qui sont en CE1, et elles apprennent le français et l’occitan en même temps.
Rodin Kaufmann (photo MN)


L'Aquò d'Aquí de février attend votre abonnement

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.