Aquò d'Aqui



Vous pouvez aussi désormais écouter certains articles !

En cliquant sur la pièce jointe du premier paragraphe des articles concernés, vous téléchargerez un fichier sonore, en fait le même article, mais lu à voix haute. L'initiative nous vient d'un constat : certains abonnés ont hélas une vue déficiente.

Voici un bon moment que nous y pensions; enregistrer certains articles et les proposer sur notre site web, faire entendre à celles et ceux qui souhaitent avoir la langue dans l'oreille, savoir comment on la prononce. Mais c'est un abonné de notre mensuel, devenu mal voyant, qui nous a incité à sauter le pas.














            partager partager

Cinquante ans


Depuis un demi siècle Radio France définit ses politiques dans une tour ronde. D'Ivoire ? Il est temps que la Radio Publique s'ouvre franchement aux langues de France.



Ah! Radio France et ses déclinaisons.

La grande maison circulaire a 50 ans. 

Cet organisme conçu pour être la voix de la France n'a pas plus que d'autres essayé d'étouffer les autres langues de France.



Ses différentes stations thématiques ont même pu contribuer à les faire connaître. France Culture a programmé plusieurs émissions consacrées à l'occitan ces deux dernières années.

Nous avons encore en mémoire une émission à épisodes consacrée à la musique des troubardours...sur France Musique en 1982!

FIP faisait entendre des groupes trads comme Mont-Jòia, en 1980 déjà.

Et quelques uns ont pu s'apercevoir qu'ils comprenaientt absolument tout ce que disait un chroniqueur sur la station provençale, à qui on laissait une demi-heure hebdomadaire, très, très nocturne. Nous étions en 1982.

Bref, la porte n'était pas complètement fermée à la langue d'Oc. Mais elle n'était pas grande ouverte non plus.

En fait c'est  dans les antennes régionales qu'on l'attendait surtout.

C'est là qu'elle a manqué le plus. Les directeurs d'antenne ont eu beau se succéder, aucun n'avait envie.

Et les chargés de mission "langues régionales" que les stations se créaient n'étaient tout bonnement pas entendus.

Temps perdu! Mauvaise volonté à tous les étages.

Les décideurs ne veulent pas de quoi que ce soit qui ne soit "people", ils ne veulent rien qui fasse "bouseux".

Et ils ont le pouvoir de s'asseoir sur le cahier des charges qui leur fait obligation de diffuser des émissions en langues régionales. 

Ils confondent avec beaucoup de mauvaise foi une émission de vulgarisation à propos de l'occitan, avec une émission en occitan. Cela leur permet de dire qu'ils font ce qu'ils ne font pas.

Le folklore leur convient, mais faire savoir que la création se décline en provençal leur est inconcevable.

Ces gens là ont une tour Eiffel dans la boîte crânienne ; ça les aide à transmettre mais pas beaucoup à réfléchir "régional". Pour des antennes régionales, ce n'est pas un avantage.

A cinquante ans il est temps que Radio France comprenne qu'elle émet dans un pays aux multiples cultures, et qu'elle considère que la francophonie doit promouvoir les langues de France, et non le seul français.






Mercredi 18 Décembre 2013
Aquò d'Aquí




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí prolonge l'été

Notre numéro de septembre-octobre arrive. Abonnez-vous vite !

Tant qu'il est là, vous disposez d'un média public et votre langue n'est pas morte...
Notre numéro 355 sera chez ses abonnés dans une petite semaine au plus. Vous y trouverez des enquêtes et reportages, entretiens et chroniques, dont 70% en occitan de diverses variétés et un glossaire pour aider celles et ceux qui apprennent ou récupèrent leur langue !

20/09/2023

Dison que...

Robert Lafont cet intellectuel qui occupa le terrain social pour une renaissance occitane

A ne pas manquer !

AIX-EN-PROVENCE. Le colloque du 14 octobre ouvre large l'éventail des domaines d'intervention d'un humaniste dont l'œuvre incontournable a généré et accompagné le second risorgimento de la conscience d'oc.


Robert Lafont fut l'artisan principal du second risorgimento de la langue d'oc. Mistral avait lié le premier à la production d'œuvres littéraires prestigieuses et à l'unité latine, Lafont, avant et après 1968 associa ce second regain à la critique coloniale et à la situation sociale comme à une relecture de l'histoire. Pour autant son œuvre littéraire et théorique, riche et diverse, marque encore tous les domaines de la création d'òc. 

 



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.