Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Rompedura

La nouvelle Assemblée Nationale verra entrer les députés RN comme jamais. Une rapide analyse sortie des urnes nous dit partiellement pourquoi : ils sont élus là où les ruraux n'en peuvent mais, là où ont socialement fui les déclassés des villes. Ce que montre ce scrutin c'est que la fracture sociale est aussi territoriale.

Amb la nòva Assemblada Nacionala, es ti que faudrà li vèire lo senhau d’un reviscolament de la gaucha, fòrça (tròp?) diversa, o la confirmacion que l’extrema drecha planta cavilha definitivament dins lo paisatge politic  ? O fins finala aqueleis eleccions aurián fa mòstra que lo desesper sociau assaja de trobar un solucion politica ?















            partager partager

Cette fin d'année difficile et pourtant...


Merci à nos abonnés et donateurs, comme à celles et ceux qui nous aident à élargir la palette des variétés d'occitan publié. Avec vous nous terminons l'année plus optimistes.



A l'issue d'une seconde année marquée par les restrictions, une crise sanitaire aux multiples aspects, votre journal maintien le cap. Il le fait grâce à vos abonnements et à vos dons. Malgré la difficulté du temps vous n'avez pas considéré que dire la société du pays d'oc en langue occitane avait un intérêt secondaire.
 

Désormais notre mensuel affiche de nombreuses variétés de l'occitan

Nous tirerons début 2022 le bilan chiffré de cette année difficile pour tous, d'autant plus qu'elle portait des espoirs de retour à une vie normale. Le plus probable est que Aquò d'Aquí aura à nouveau augmenté le nombre de ses abonnés de 7%, comme en 2020. Encore faudra t'il voir si ceux ci se réabonnent, ce qui est essentiel pour un journal qui tire à ce point son prix vers le bas pour être accessible à tous.

Les débats de société, justement concernant les divers aspects de cette crise, n'ont pas manqué, et nous avons essayé d'en rendre compte, comme toujours avec le regard particulier qui ne doit rien aux cénacles parisiens qui voient tout à travers un prisme territorial hiérarchisé.

Et nous vous avons informé en occitan, en élargissant encore la palette des variétés publiées puisque nous espérons y faire désormais figurer le gascon à côté des autres.

A ce sujet, nous ne dirons jamais assez à quel point nous comptons sur de petites équipes, voire des individus, dont l'investissement linguistique égale la bienveillance. Grâce à elles nous pouvons remplir notre mission auprès du public : rendre compte de l'information d'actualité, débats de société compris, en langue occitane, dans sa plus grande variété.

En cette fin d'année, nous nous contenterons de répéter la traditionnelle phrase, si pleine de bon sens avec son austérité et son humanité. 

Alègre ! alègre,
Mi bèus enfant, Diéu nous alègre !
Emé Calèndo tout bèn vèn…
Diéu nous fague la gràci de vèire l’an que vèn,
E se noun sian pas mai, que noun fuguen pas mens !

Jeudi 16 Décembre 2021
Aquò d'Aquí


Tags : Aquo d'Aqui


Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d’Aquí aura soif en juin

Dison que...

Caminada de las Fiertats capitada a Rodés

Laurie Privat a suivi, en y participant, la marche des fiertés de Rodez. Elle témoigne donc de la langue occitane disant la diversité, totalement.

Photo Laurie Privat DR

Lo 21 de mai de 2022 èra marcat sus mon agenda dempuèi un brave moment. Èra lo jorn de la primièra marcha de las fiertats a Rodés, organizada per l’associacion Alertes.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.