Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

Cantar per dançar amé lo Ceucle Occitan de La Sanha




LA SANHA. Le Cercle Occitan proposait un stage de Chant à danser début octobre, une bonne manière d’apprendre à connaître les possibilités de sa voix. Et puisque vous aurez chanté, et bien dansez maintenant !



Au moment du stage (Photo Service Communication Ville La Seyne DR)
Au moment du stage (Photo Service Communication Ville La Seyne DR)
« Peiroton s'en va a la cassa / Tot solet shens companhon / Au loc d'anar's enta casa / S'en ane ta Castillon… e refranh : O Peiroton, O Peiroton / Lo praube praube Peiroton ».
 
Sus aquò coma amé tot plen de cants, an pogut dançar sensa violon nimai sensa acordeon. Benlèu que de picar de man basta de còps.
 
Escotichas, borrèias, mazurcas o rondeus…li a un molon de danças que pòlon mai o mens se passar d’un orquèstra. Lo cant a dançar es pas una especialitat occitana, segur, ne’n troban onte li a l’enveja de bolegar en càdencia, que siegue dins lo Berry o en Bigòra.
 
Lo sièis d’octòbre  èra a La Seina de Mar que lo brave monde a agut l’occasion de s’i formar una briga . Lo Ceucle Occitan de La Seina organitzava un estagi per aquò, que siguèt bailèjat per lo musician Miquèu Tournan. Aquelei que s'an vists interessats an pogut se donar rendètz-vos a la Borsa dau Trabalh.
 
La tòca de l’estagi de cant a dançar occitan èra d’ensenhar la ritmica, en relacien amé chasca dança, de plaçar lei bordons, de vèire coma respectar la melodia, d’apprendre a respirar pèr chantar, mai tanben d’articular coma fau.

Enfin, coma a chasque estagi de danças de balèti dau Ceucle Occitan, aqueu destapava sus un balèti. Après lo trabalh, lo plaser !
 
Delà dau gau, l’estagiari prend consciència de sa votz, la descobris de còps que li a, e fa coneissènça am’un repertòri tradicionau fòrça ric : La Grava de Bordèu qu’es en veritat un rondèu dau Carcin, Quin te va l’aulhada, un branle d’Ossau, dins lei Pirenèus, o La Calha, una borèia dau Lemosin…Fòrça causas se pòdon cantar per dançar.

Jeudi 8 Novembre 2018
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Nos villes avec leur nom historique et sans enquiquineur procédurier

Un aspect de la loi Molac, votée le 8 avril, est resté à tort dans l'ombre : le droit de nommer ses rues et ses entrées de ville sans être harcelé par un obsédé de la langue unique.

De la loi loi nº 2548 relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, désormais connue sous le nom de son promoteur, Paul Molac, nous avons surtout retenu les articles permettant de renforcer l’enseignement bilingue dans les établissements publics.

 

Cependant s'il est un aspect de la promotion des langues minoritaires qui a été négligé par les commentateurs, c’est celui de la signalétique bilingue. C’est un tort car cette possibilité, enfin débarrassée des attaques imbéciles de soi-disant libres penseurs, fera évoluer les mentalités de nos concitoyens, à qui sera rappelée aisément la fierté de leur terroir.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.