Aquò d'Aqui


            partager partager

Calendal se dreissa sempre a s’Ais


Oeuvre majeure de Frédéric Mistral, Calendal fait référence à Aix-en-Provence, et une colonne de célébration vient d'y être réhabilitée.



La colonne située près de l'Hôtel de la Police Municipale, a l'heure de l'inauguration (photo MN)
La colonne située près de l'Hôtel de la Police Municipale, a l'heure de l'inauguration (photo MN)
S’es remarcada la dicha dau conselhier municipau d’Ais Arvei Guerrera, lo tres de decembre, a l’occasion dau reviscolament d’una colona celebrant lo cant X de Calendal, l’òbra màger de Frederic Mistral.


« Siam aquí per gardar la memòria e dire, dins la modernitat de la lenga nòstra, sensa vergonha, l’avenir que volèm » qu’a dich l’elegit dau Partit Occitan, dins una ceremonia amé lo capolier Jaque Mouttet, lo majorau … e l’ajoncha Arleta Ollivier. « Una lenga es un vejaire dau monde. Se volèm viure dins un monde de respèct que siegue pas sagatat per d’empèri grandaràs, aurem besonh de totei lei lengas ! La lenga nòstra aurà sa plaça, tota sa plaça dins un avenir mulitpolari e solidari.

« Vaquí l’envam mistralenc nòu ! Fau esperar que deman esclairarà segurament tant nòstra vila coma Provença sensa oblidar Occitania pas ren que la region mai tot lo país d’Òc e tota l'Europa que l’òbra mistralenca coneis ges de confinh ! »

Calendal es una òbra que fa descubrir lo biais mistralenc de desvelat tota una mitologia provençala, e un agach sociau sus lo pòple provençau, en muma temps qu’una crida a la volontat umana que transgressa lei classas socialas, en recerca dau bonur uman.
 
La colona restaurada se tròba davant l’ostau dei policiers municipaus d’Ais. 

Mardi 5 Décembre 2017
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

On vous parle des poétesses d'oc ?
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.