Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Calendal se dreissa sempre a s’Ais


Oeuvre majeure de Frédéric Mistral, Calendal fait référence à Aix-en-Provence, et une colonne de célébration vient d'y être réhabilitée.



La colonne située près de l'Hôtel de la Police Municipale, a l'heure de l'inauguration (photo MN)
La colonne située près de l'Hôtel de la Police Municipale, a l'heure de l'inauguration (photo MN)
S’es remarcada la dicha dau conselhier municipau d’Ais Arvei Guerrera, lo tres de decembre, a l’occasion dau reviscolament d’una colona celebrant lo cant X de Calendal, l’òbra màger de Frederic Mistral.


« Siam aquí per gardar la memòria e dire, dins la modernitat de la lenga nòstra, sensa vergonha, l’avenir que volèm » qu’a dich l’elegit dau Partit Occitan, dins una ceremonia amé lo capolier Jaque Mouttet, lo majorau … e l’ajoncha Arleta Ollivier. « Una lenga es un vejaire dau monde. Se volèm viure dins un monde de respèct que siegue pas sagatat per d’empèri grandaràs, aurem besonh de totei lei lengas ! La lenga nòstra aurà sa plaça, tota sa plaça dins un avenir mulitpolari e solidari.

« Vaquí l’envam mistralenc nòu ! Fau esperar que deman esclairarà segurament tant nòstra vila coma Provença sensa oblidar Occitania pas ren que la region mai tot lo país d’Òc e tota l'Europa que l’òbra mistralenca coneis ges de confinh ! »

Calendal es una òbra que fa descubrir lo biais mistralenc de desvelat tota una mitologia provençala, e un agach sociau sus lo pòple provençau, en muma temps qu’una crida a la volontat umana que transgressa lei classas socialas, en recerca dau bonur uman.
 
La colona restaurada se tròba davant l’ostau dei policiers municipaus d’Ais. 

Mardi 5 Décembre 2017
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.