De l’alfa e de l’òmega de la ciutat

Les habitants d'une ville doivent pouvoir officiellement co-construire les projets urbains. Faute de quoi, le jeu est fermé, et dangereux : des spéculateurs favorisent une équipe politique qui servira leurs intérêts. Et les conséquences peuvent être dramatiques.

Aperaquí detz mila personas dimècres de sera manifestavan còntre l’incuria dau municipe marselhès que laissa en risc d’espòutir mai que mai d’imòbles dau centre ancian.
De l’alfa e de l’òmega de la ciutat






            partager partager

Braux (04) fonde son renouveau sur la culture occitane




Une partie de l'équipe organisatrice des Rescontres Occitans de Braus (photo XDR)
Une partie de l'équipe organisatrice des Rescontres Occitans de Braus (photo XDR)
"Quand on sait d'où on vient et qui on est c'est plus facile d'aller de l'avant". La formule de Stéphane Grac, le maire de Braux, 127 habitants au delà d'Annot, dans le pays gavot, vaut son pesant de cèpes, la richesse locale!

Ou plutôt non...la richesse locale, la première, dit le maire, "c'est notre culture". Populaire, ancienne, évolutive, occitane.

Avec son ami Jean Guérrini, il a décidé de résister à la mort lente du village. Pour cela s'il prévoit d'aider à l'installation de nouveaux agriculteurs, le dernier ayant pris sa retraite en 2014, il va néanmoins commencer par donner envie au monde de venir voir ce petit bijou rural, un peu trop perdu parmi de magnifiques grès.

Le 11 juillet prochain Braux invite à ses premières "Rencontres occitanes". Au programme des débats et conférences : sur le gavot, variété locale de l'occitan, et des chants, danses et pièces de théâtre.

 Un village de stands artisanaux est aussi prévu et la participation est gratuite. 

Pour se rendre à Braux, il faut, à partir de Nice, emprunter la D6202 et prendre la direction d'Annot. Et il faut savoir ne pas se presser.

Et aussi penser à espincher les programmes de Vaquí, car l'émission en langue régionale de France 3 consacrera bientôt plusieurs sujets à cette vaillante petite commune.

 
braux_programme.jpg Braux programme.JPG  (96.5 Ko)

Mercredi 1 Juillet 2015
Michel Neumuller





1.Posté par guis le 02/07/2015 11:01
Bonjour,
la terre, l’histoire, la culture, font parti de nos racines, de notre éducation, de nos valeurs et elles sont de nos jours beaucoup mis à mal au profit du rendement.
Bravo à toutes ces personnes qui s'investissent pour cette première et venez nombreux car le programme s'annonce diversifié et alléchant.

GUIS Michel

2.Posté par Jaume le 19/07/2015 13:33 (depuis mobile)
Quel dommage que ce petit village gavot se soit laisser entourlouper par le mythe occitan. Journées provençales gavotes oui, journées occitanes c'est une blague.

3.Posté par grac andre le 21/06/2017 08:57 (depuis mobile)
Bravo à la fête "dou pais gavot e prouvencau" !

Je suis de tout coeur avec vous et "sieu un Grac e serai fe la festo !

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dison que...

Marseille la tartuferie a assez duré

MARSEILLE. Etudiant en sciences politiques, Julien Bonnefont a consacré un mémoire au rapport entre urbanisme et population à Marseille au mitan des années 2010. Comme d’autres, il pointait à l’époque les risques induits par un laisser-aller des pouvoirs municipaux quant aux populations modestes de la ville-port.

Marseille la tartuferie a assez duré
Cinq morts à Marseille, et peut être davantage dans les heures et les jours à venir… Les secours sont à pied d’œuvre rue d’Aubagne pour sauver ce qui peut encore l’être après l’effondrement de trois immeubles en plein centre-ville en début de semaine.  


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.