Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

L’emplec industriau provençau bassaculariá avans 2030 segon l’Insee


PROVENCA. D’ici 2030 les mutations seront profondes en Provence, et feraient perdre une grande part de ses emplois industriels à la région. L’attirance pour de nouveaux habitants ralentirait également. Et si les plus âgés travailleraient plus tard, les plus jeunes entreraient aussi plus tard dans l’emploi.



L'activitat ligada au tractament dei residús descreissariá (photo MN)
L'activitat ligada au tractament dei residús descreissariá (photo MN)
Tótei leis estudis estadistics diguèron que seriam cinc milions per 2020 en Provença. Mai li siam ja despuèi 2010. Es a dire coma fau vèire aquel exercici de prospectiva…
 
E l’Insee, amé l’Observatòri Regionau dei Mestiers e la Direccte (l’Equipament) vènon de comunicar un autre estudi, que nos ditz que seriam, en 2030, 450 000 de mai. « la region es mens atraienta despuèi leis annadas 1990 e lei gents son mai atrivats a l’ora d’ara per lo litorau atlantic », segon Jeròni Domens, un deis encargats d’aquel estudi per l’Insee : « D’aquí 2030, una creissença de l’emplec carrejada per lei servicis ».
 
La tòca n’èra segur d’imaginar quaus emplecs seràn creats dins lei vint ans qu’arríbon.
 
E dei novèus Provençaus, que serián 450 000, 200 000 serián emplegats, per una populacien activa potencialament de 2,1 milions d’abitants, pas meme un sus dos. 

Emploi industriel : de la décroissance à la dégringolade

La populacien activa vielhirà, am’un trabalhaire sus cinc qu’aurà mai de 55 ans. Coma lo moment de la retirada s’aluènha, fau vèire qu’en 2010 li aviá 4,3% dei Provençaus au trabalh qu’aviaán 60 ans e mai, e que seran 10,1% en 2030, segon l’estudi.
 
Au còntre, lei joines trabalharan encara mai tard : 22,6% en 2010 s’emplégon avans 30 ans, que seran 21,20% dins vint ans, nos dién l’Insee amé l’ORM e la Direccte. Va sabèm, es pas solament perqué esperlóngon seis estudis.
 
L’emplec industriau, eu, davalarà, coma  lo fa a l’ora d’ara. La prospectiva ditz que leis emplecs ligats a l’energia dau tractament de residús e dei minas descreisseran de 4,6%, alòr que leis emplecs ligats a la fabricacien dei materiaus de transpòrts, élei, davalaran de 10,9% (fòra de l’automobila, de tota mena quasi absenta de Paca onte perdriá 26,6%). Mai, lo rafinatge dei petròlis, qu’a tant portat l’economia provençala de la riba de mar, tombariá de 9,2% de seis emplecs segon l’estudi.

Quels plans de reconquête industrielle pour Paca ?

Levat dei servicis ai societats industrialas de tria, pauc d'emplec industriau per 2030 en Provença (photo MN)
Levat dei servicis ai societats industrialas de tria, pauc d'emplec industriau per 2030 en Provença (photo MN)
« Nos es util, segur de dispausar d’un imatge regionau per saber coma evitar aquel avenir », vòu crèire lo novèu commissari au redreiçament productiu, Patric Maddalone, qu’ Arnaud Montebourg a nomat en mai 2013.

Eu, vengut comentar l’estudi quand siguèt presentat, passa de temps amé lei servicis economics de la Regien a « identificar lei domènis d’activitat estrategica que podrián faire l’industria provençala de deman : que n’en coneissèm, coma l’aeronautica o la quimia vèrda ».
 
Sabèm que lo govèrn decidisse d’espatlar 34 plans de Reconquista industriala. De saber quants n’i aurà au nòstre. L’estudi, eu, esclata una pòrta obèrta, que sotalinha : « leis industrias d’auta tecnologia, innoventas e competitivas a l’internacionau serián de factor de resisténcia màgers e, beleu, de creacien d’emplecs ».

En hausse prévisible, les services aux entreprises

Segon aquel estudi, son leis industrias qu’aurián pas pron de gaubi per se renovelar que resquilharián dins la realitat. E precisa meme que la risca seriá fòrta per l’industria dau bòsc, dau papier, de la reparacien o de l’installacien de maquinas que seriá en replegament de 16%, valent a dire de 11 000 emplecs en 2030.
 
Aquò dich, l’estudi Insee, ORM, Direccte, nos ditz que l’emplec serà premier aqueu dei servicis…a la persona dins un contèxte de vielhiment deis abitants, mai tambèn dei servicis a l’industria.

« La tendéncia, per leis entrepresas industrialas, es de delegar totjorn de mai ce qu’es pas au còr de son mestier », n’es segura Virginia Meyer, qu’a menat l’estudi per la Direccte.
 
La seguretat n’es l’exemple, que mai que d’un còp a l’ora d’ara, son de societats especialisadas que s’en ocúpon. Mai que d’una activitat, coma l’informatica, fan parier.

En totalitat –potencialament segur- li auriá 58 000 emplecs de servicis ais entrepresas a l’orizont 2030 en Provença Aups e Còsta d’Azur. Li fau encara ajustar 7 000 emplecs de comunicacien.
 
Mai un sector essenciau de l’identitat regionala seriá en descreissença fòrta : l’agricultura perdriá, amé la silvicultura e la pesca, 6,4% de seis emplecs.
 
Lei sectors qu'emplegaràn, aquelei que davalaràn (Insee DR)
Lei sectors qu'emplegaràn, aquelei que davalaràn (Insee DR)

Article rédigé en provençal graphie classique avec les suggestions de Reinat Toscano

Mardi 7 Janvier 2014
Michel Neumuller





1.Posté par digloss le 09/01/2014 19:16
ideia d'industria de quimia verda :
rendre lei 'torchères' dei rafinarias que nos afongan tot l'an
capablas de produrre de calor per caufar lo monde.
Beleu que leis engeniaires que mandan de fuseas din l'espaci
sabon coma fau faire. Mai lo Rei Petroleum!!

si que non , fau preveire d'especialistas dei malautias dau pomon,
allergias e cancers tot azimits. voletz d'emplecs noveus, ne'n vaqui
amistat robèrt
robert

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Jornalet cerca lo mejan de contuniar

Le journal occitan en ligne vend désormais des livres et reçoit des dons sur son site web

BARCELONA. Dans l’écosystème médiatique occitan, il y a bien peu de journaux d’actualité sociétale. Les maintenir relève du tour de force, et Jornalet, à Barcelona, propose à ses visiteurs d’acheter dans sa boutique en ligne pour tenir le coup. Laissons la parole au créateur et cheville ouvrière du Jornalet, Ferriol Macip Bonet.

Ferriol Macip Bonet, fondateur du Jornalet, qui fait un appel à dons et met en place la vente en ligne de livres en occitan (photo MN)

Jornalet se finança mai que mai amb la collaboracion de sos legeires. Nasquèt en març de 2012 gràcias a la generositat de dos mecènas que cresián al projècte, e tanben gràcias la publicitat institucionala de tres collectivitats importantas. Quant Jornalet nasquèt aviam previst qu’auriam pro de ressorsas publicitàrias, gràcias a la difusion del quotidian numeric. Mas, d’un latz, Google Ads acceptèt pas de publicar d’anóncias car son traductor automatic compren pas l’occitan.

 

 




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.