Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Après setanta ans de reviradas enfin una Lèi

Les abonnés du mensuel Aquò d'Aquí pourront s'attendre à lire cet article en version intégrale dans deux semaines


Dans le mensuel Aquò d'Aquí de mai l'historien Felip Martel examine la longue histoire des échecs des tentatives législatives en faveur des "langues de France". On ne fera pas l'économie d'une réflexion nationale sur leur place conclut-il.



Dans Aquò d'Aquí de mai 2021 l'historien Felip Martel livre une analyse des échecs des nombreux projets de loi sur les langues régionales qui ont précédé le succès de la Loi Molac le 8 avril dernier (photo MN)
Dans Aquò d'Aquí de mai 2021 l'historien Felip Martel livre une analyse des échecs des nombreux projets de loi sur les langues régionales qui ont précédé le succès de la Loi Molac le 8 avril dernier (photo MN)

Dins sa cronica istorica venènta, l'istorian Felip Martel reflexiona en vivarò aupenc que "çò que manca au nivèu nacionau, es tot simplament una reflexion sus çò que son las lengas de França e cò que poion adurre a la cultura nacionala. En defòra de l’idèia pigra que tot aquò es de « patrimòni »

Fa lo còmpte de totei lei lèis - o puslèu leis assais de lèis - que volian faire intrar lei lengas de França dins la normalitat educativa au país de la lenga unica. Una tiera de reviradas fins qu'au 8 d'abriu passat.

Setanta ans despuei la Lèi Deixonne, l'unica que posquèt finalament èstre votada. 

E per aquela, rementarem l'estudi, la tèsi de Ian Lespoux.

L'istòria nos ajuda a chifrar present e futur.

Per legir aquelei doas paginas vèrs lo dètz de mai, podètz ja vos abonar au mesadier e ajudar Aquò d'Aquí




 


Jeudi 22 Avril 2021
Aquò d'Aquí




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí en décembre... c'est le moment où jamais de le sauver !

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.