Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

André Abbe chroniqueur de la terre et de la Terre


VENTABREN. Le journaliste donne une conférence à Ventabren. Il a publié l’an passé un recueil de chroniques en occitan sur les rapports du paysan à la planète.



Andrieu Abbe
Andrieu Abbe
André Abbe n'est pas le premier venu, pour Aquò d'Aquí. Ce journaliste au regard moral aiguisé et au solide humour à base de bon sens campagnard a créé notre journal en 1987; il était le professionnel de l'équipe originelle, dont bien des membres sont toujours actifs, et toujours ses amis.
 
Producteur de l'émission Vaquí, cet ancien paysan varois a longtemps fourni à l'Agriculteur Provençal des chroniques dont Aquò d'Aquí avait sélectionné les meilleures pages dans un premier recueil au cours des années 1990.

Grand voyageur il nous livre toujours ses chroniques avant de s'envoler pour le Brésil ou l'Asie, où il a longtemps rendu compte du travail des missions catholiques.
 
 Son dernier recueil, De la tèrra à la Tèrra est un pur bijou, qu'on considère le regard qu'il porte aux expériences paysannes autour du monde, ou qu'on s'attache à la belle langue qu'il écrit, telle qu'il la parle, loin des considérations de normes et autres graphies. 

Une langue de communication entre les labours

André Abbe chroniqueur de la terre et de la Terre
André Abbe nous semble bien jeune, il n'en est pas moins le témoin verbal d'un temps où l'occitan était langue de communication à la campagne, véhicule d'idées, d'humour ou de colères. Pour celà, et pour bien d'autres raisons affectives, nous ne pouvons que vous conseiller de réserver votre soirée du vendedi 11 avril. La salle réservée par l'Association Culturelle Provençale de Ventabren à 18h30 peut tous vous accueillir.
 
Andrieu Abbe l'i parlarà de seis agachs sus lo monde agricòu en Provença, en Mediterranèia e tot alentorn dau monde, en francès coma en provençau. E segur li aurà tanben una taula amé son libre. De vos i aculhir !
 
Entrée libre, nombre conséquent de places de parking à proximité immédiate.

Mercredi 9 Avril 2014
Michel Neumuller



Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí d'octobre arrive... abonnez vous vite !

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.