Aquò d'Aqui


Lengas minorisadas : enfin una estrategia de reconquista

Avec un rassemblement peu couru et parisien, un fait majeur vient pourtant de survenir le 30 novembre : les défenseurs des langues minoritaires se sont alliés et ont décidé d’une feuille de route.

Davant la Glèisa Santa Clotilda, brandussan lei bandièras : negras amé tèsta de Maure, o arminas de muma color, sang e òr amé crotz de Forcauquier e Tolosa, o l’estrella de l’independentisme catalan, e d’autrei. Benlèu que son pas mai que sièis cents lei manifestants, mai ben colorats. Un arc de seda dei minoritats lenguisticas de l’exagòne. Justament èra la tòca d’aqueu recampament : faire molon, e charrar de ce que partejan totei, una lenga mespresada, en dangier de disparéisser.

Lengas minorisadas : enfin una estrategia de reconquista















            partager partager

André Abbe chroniqueur de la terre et de la Terre


VENTABREN. Le journaliste donne une conférence à Ventabren. Il a publié l’an passé un recueil de chroniques en occitan sur les rapports du paysan à la planète.



Andrieu Abbe
Andrieu Abbe
André Abbe n'est pas le premier venu, pour Aquò d'Aquí. Ce journaliste au regard moral aiguisé et au solide humour à base de bon sens campagnard a créé notre journal en 1987; il était le professionnel de l'équipe originelle, dont bien des membres sont toujours actifs, et toujours ses amis.
 
Producteur de l'émission Vaquí, cet ancien paysan varois a longtemps fourni à l'Agriculteur Provençal des chroniques dont Aquò d'Aquí avait sélectionné les meilleures pages dans un premier recueil au cours des années 1990.

Grand voyageur il nous livre toujours ses chroniques avant de s'envoler pour le Brésil ou l'Asie, où il a longtemps rendu compte du travail des missions catholiques.
 
 Son dernier recueil, De la tèrra à la Tèrra est un pur bijou, qu'on considère le regard qu'il porte aux expériences paysannes autour du monde, ou qu'on s'attache à la belle langue qu'il écrit, telle qu'il la parle, loin des considérations de normes et autres graphies. 

Une langue de communication entre les labours

André Abbe chroniqueur de la terre et de la Terre
André Abbe nous semble bien jeune, il n'en est pas moins le témoin verbal d'un temps où l'occitan était langue de communication à la campagne, véhicule d'idées, d'humour ou de colères. Pour celà, et pour bien d'autres raisons affectives, nous ne pouvons que vous conseiller de réserver votre soirée du vendedi 11 avril. La salle réservée par l'Association Culturelle Provençale de Ventabren à 18h30 peut tous vous accueillir.
 
Andrieu Abbe l'i parlarà de seis agachs sus lo monde agricòu en Provença, en Mediterranèia e tot alentorn dau monde, en francès coma en provençau. E segur li aurà tanben una taula amé son libre. De vos i aculhir !
 
Entrée libre, nombre conséquent de places de parking à proximité immédiate.

Mercredi 9 Avril 2014
Michel Neumuller



Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

L'Aquò d'Aquí de fin d'année s'attelle à la charrue
Dison que...

C'est pas (encore) dans la poche !

Vous avez chez vous le guide parfait de conversation en occitan courant ? Vite, dites-le nous, parce qu'on marne un peu côté pratique.

Je ne vois pas de guide pratique de conversation digne de ce nom en occitan. 

Un guide qui d'un coup d'œil vous dise comment nommer tout ce qui se trouve dans votre cuisine ou dans un supermarché ; un recueil d'expressions toutes faites qui vous permette d'animer une conversation, avec un index impeccable ; un thésaurus qui vous glisse sous les yeux sans efforts les synonymes adaptés...
C'est pas (encore) dans la poche !


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.