Vos dons sont notre carburant

Depuis un an, 138 de nos abonnés, qu’ils viennent à Aquò d’Aquí, ou qu’ils y reviennent, nous gratifient d’un don. Modeste ou moins modeste, celui-ci contribue à nous éviter des déboires financiers…Et donc à assurer notre indépendance, pour vous, lecteurs.

En septembre dernier vingt parmi les abonnés qui nous ont renouvelé leur confiance, ont apporté à Aquò d’Aqui 395€ qui n’étaient tout simplement pas prévus. Un don de 5€, un chèque de 75€, et entre les deux une majorité de nos lecteurs qui ajoutent quelques 15 à 30€ au moment de libeller leur chèque ou – depuis quelques mois – d’ajouter une somme dont ils choisissent le montant aux 25€ de notre abonnement en ligne.






            partager partager

Alteo podriá demenir sa pollucien a la mar s’alentissiá sa produccien


GARDANNE-MARSEILLE. Le temps de décantation des boues rouges serait augmenté, et le processus de fabrication de l’alumine en serait ralenti, mais le traitement proposé par le BRGM neutraliserait arsenic et d’autres métaux avant rejet à la mer. Petit problème, il en coûterait quelques millions de façon durable à Alteo Gardanne.



Le professeur Henri Augier évoque les perturbateurs endocriniens ingérés par les poissons, lors de l'unique et houleuse réunion de l'enquête publique (photo MN)
Le professeur Henri Augier évoque les perturbateurs endocriniens ingérés par les poissons, lors de l'unique et houleuse réunion de l'enquête publique (photo MN)
A vèire s’espinchar de biais leis emplegats d’Alteo, totei davant, e lei ecologistas amé lei pescaires e lei scientifics, totei a l’arrier, l’observator podiá se dire que l’ escomessa seriá de veire aquelei doas còlas s’acordar.

Divèndres 11 de setembre, l’Ostau dau Pòple de Gardana èra clafit de monde per l’unic acamp public d’aquela enquista publica que deu autorisar, o non, la societat d’alumini a remandar seis aigas cargadas encara trenta ans a la mar. Va fai dejà despuei 1966 e deviá arrestar sei remandadís a la fin de l’annada. Mai ditz qu’exista pas d’alternativa tecnica.
 
« Sabètz pasmens qu’amé l’arsenic, lo mercuri e tota la tiera de quimics que mandatz a la mar, es tota la cadena alimentari que serà pertocada » deu cridar Enric Augier, l’ictiològ qu’a creat l’Unien Calancas Litorau. A l’avans es siblat, a l’arrier pican dei mans.
 

L'arsenic dei fangas podriá èstre neutralisat

Leis uns an paur per seis emplecs e l’economia de la ciutat provençala, lei autres per sa santat e per l’estat de la mar.
 
Segon l’avejaire dau Burèu de Recèrca en Geologia Miniera, leis uns e leis autres podrián pasmens anar de cotria .
 
Aquel organisme d’Estat a rendut una « tièrça expertisa », es a dire una critica argumentada dau dorsier depausat per Alteo a l’enquista publica.
 
Segon son analisi l’arsenic e quauqueis autres produchs quimics dei fangas remandadas per Alteo, podrián èstre neutralisats am’un procès de fabricacien onte intrariá l’acide sulfuric.
 
« se podriá adonc tractar lei coladuras a neutralisar amé l’acid sulfuric dins la tòca d’eliminar la part de metaus que contenon » que ditz lo BRGM, « a la condicien de redurre lo debit d’aquelei coladuras qu’arriban a l’estacien d’espurgacien, onte devon retombar ». 

Mai la produccien seriá alentida e costariá car

A la tribune, les cadres d'Altéo présentent ce que rejette l'usine en mer, et ce que demain elle y enverra. Une amélioration visuelle, mais qu'en est-il des chimiques ? (photo MN)
A la tribune, les cadres d'Altéo présentent ce que rejette l'usine en mer, et ce que demain elle y enverra. Une amélioration visuelle, mais qu'en est-il des chimiques ? (photo MN)
Mai la produccien alentida per la decantacien dei fangas après lo procès de fabricacien, aquò costariá de sòus, segur.
 
Un investiment de 4,3 a 8,4 miliens d’€uròs seriá necite, totjorn segon lo BRGM, per poder tractar puei lei fangas. Mai l’alentissament de la produccien d’alumini la fariá segur mai pichona. E aquò costariá de 5 a 10 miliens chasque an.
 
Una solucien « aplicabla dins lei dos ans », mai que fariá pas tant remunerar leis accionaris d’aquela societat.
 
La solucien que lo BRGM demanda d’estudiar mai a Alteo, an’aqueu segur que li agrada pas. Sus lo papier, es per de resons tecnicas. Es de se demandar pasmens se siam pas aquí dins un debat sus la compatibilitat dau capitalisme amé l’environament e la santat dau monde.
 
Per lo baile d’Alteo, es pron de veire l’aiga sensa color que remandarà son usina a la mar. Perqué faire mai ? Per lo professor Augier, ce que se vei pas, lei peis lo manjan pasmens . « Avètz pas entendut parlar dei perturbators endocrinians ? » La perturbacien, que causa lei quimics, pertòca peis, o umans que manjan de peis, e leis empachariá de se reprodurre.
 
L’esterilitat deis uns per sauvar lei profiechs deis autres ?
 

Article écrit en provençal maritime avec les suggestions lexicales d'Alain Barthélemy.
Si les rejets d'Alteo sont "une goutte d'eau" dans la pollution de la méditerranée, en particulier celle des villes du Sud, l'effet des polluants rejetés sur les organismes vivants suscite un débat dans la communauté scientifique locale (photo MN)
Si les rejets d'Alteo sont "une goutte d'eau" dans la pollution de la méditerranée, en particulier celle des villes du Sud, l'effet des polluants rejetés sur les organismes vivants suscite un débat dans la communauté scientifique locale (photo MN)

Lundi 28 Septembre 2015
Michel Neumuller





1.Posté par NAVUEC le 02/10/2015 14:33
Vous avez déjà vu un Poupre se retourner la tête tout seul pour mourir ? Très bon article, mais la photo qui n'a rien avoir est de trop...

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 67

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

"Des gens qui décident de ne plus suivre"

LA CIOTAT. Frédéric est occitaniste, acteur engagé de la vie locale, pas chômeur, pas retraité dans la gêne, mais impliqué dans la société. Le voici revêtant le fameux gilet, et il nous livre en vrac son ressenti.

Le FN, ou son prolongement le Rassemblement National noyautait-il et récupèrerait-il vraiment ce mouvement des Gilets Jaunes ? Moi je soutenais l’idée de justice sociale qui s’affirmait dans cette protestation de terrain. Le mieux était donc d’aller voir sur place. Et me voici au péage, sortie de La Ciotat.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.