Aquò d'Aqui


            partager partager

Aix mercredi 10 avril : débat sur la société catalane à l'heure du procès

Débat et projection mercredi 10 avril Ostau de Provença Aix-en-Provence 19 h entrée libre


AIX. Avec le Cep d'Oc notre journal vous invite au débat ce mercredi 10 avril, Ostau de Provença, à partir de 19 h. Entrée libre. Deux courtes vidéos (Castellers, l'apprentissage de la solidarité + Le référendum pour l'indépendance catalane).



Une métaphore de la société catalane : "faire pinya", s'y mettre tous ensemble ! (photo MN)
Une métaphore de la société catalane : "faire pinya", s'y mettre tous ensemble ! (photo MN)
Montserrat T. est citoyenne, elle parlera de son expérience lors du référendum pour l'indépendance de la Catalogne, lors duquel elle a voté. Michel Neumuller est journaliste, il a couvert le même référendum en octobre 2017, puis régulièrement les événements politiques en Catalogne, où il accorde du temps aux témoins.

Nous projetons deux vidéos du journal Aquò d'Aquí, d'un quart d'heure chacune :

1/ reportage à Barcelona lors du référendum, paroles de citoyens Catalans
2/ les Castells (châteaux humains), pratique culturelle essentielle des Catalans, métaphore de leur société, et symbole de leurs solidarités.

Un débat suivra, vous y apportez votre contribution en français, catalan ou occitan, nous traduirons toujours pour favoriser le respect des cultures et la compréhension de tous.

Et nous terminons par le pot de l'amitié.

Soirée organisée par Le Cep d'Oc, le journal Aquò d'Aquí, en collaboration avec le Centre d'Afrairament Occitano-Catalan en Provença. Le Caoc intervient en direct depuis Barcelona.

Entrée libre dans la limite des places disponibles


Vendredi 5 Avril 2019
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.