La Setmana naufragée ?

L'unique média papier entièrement en occitan dépose son bilan. Les soutiens publics "naturels" de La Setmana lui ont fait défaut. Le drame interroge tout le régionalisme. Mais trouvera-t-il les réponses ?

Acteur majeur et porte-voix de la préoccupation occitaniste depuis 1994, date de sa création sous forme coopérative, la société Vistedit et sa figure de proue, l’hebdomadaire La Setmana, tirent le rideau.






            partager partager

A Gema lo Tè de l’Elefant capita sa Scop


GEMENOS. Condamnée en 2011 par le groupe Unilever, la société réussit son projet coopératif et lance la marque 1336 : le nombre de jours d’occupation du site. Ses infusions seront largement issues de productions françaises.



1336 jours de lutte (ici octobre 2011 - photo MN)
1336 jours de lutte (ici octobre 2011 - photo MN)
Vaquí que s’endraïa la cooperativa dau Tè de l’Elefant…Aí ! Perdon, la ScopTi, per Societat Cooperativa Obriera Provençala dei Tès e Infusiens. L’anciana filiala dau grop internacionau Unilever, a Gema , tocant Aubanha, es ara independenta, bailèjada per seis emplegats, e va produrre amé de plantas francesas, levat dei tès que pòdon venir que de l’Orient.
 
A l’ora d’ara cerca encara per partida lei mejans de produrre e subretot de vendre. Per aquò, ScopTi acaba una operacien de finançament participatiu (crowdfunding).
 
Se lo monde podrà donar tre 10€, amé 35€ déja, auràn de boitas « collector » de tè, que rementaràn qu’aquela lucha per l’emplec provençau a capitat.
 
Aquela operacien, mandada en julhet, deviá lei menar 1336 contributors ‘mé la plataforma Ulule. Mai son ja quasi lo doble a prometre de pagar.
 
1336 serà lo nom de la linha de produchs que ScopTi vendrà. Es tanben lo nombre de jorns de lucha dei 180 salariats, per menar lo projèct.

1336 jours de combat pour vivre, travailler et décider au pays

Siguèt pas aisat. Unilever, grop internacionau que son sèti es en Olanda, voliá desplaçar la produccien en Belgica e en Polonha. En setembre 2011, lei licenciaments siguèron refusats per lei salariats, qu’ocupèron l’usina de Gema, maugrat la preséncia de nervis emplegats per Unilever. En 2012, Marselha Provença Metropòli, alòr bailèjada a gaucha, crompèt lo sèti, ce que donèt ais obriers pron de vòlha per afortir lo projèct e investir seis indemnitats per la maquinariá.
 
A l’ora d’ara, es de vendre la produccien l’ escomessa per ScopTi. Amé l’operacien de crowdfunding espèron lançar una plataforma internet per assegurar sei vendas internacionalas, e pereu se crompar un camion per lei vendas itinerantas.
 
L’aventura comença per de bòn per la còla d’obriers que volián ren que viure e trabalhar au país, mai que son devenguts a cha pauc un simbòu de l’acarnament locau facia a la mondialisacien.
 
Pour relancer une production a priori condamnée par la stratégie mondiale d'un groupe transnational (photo XDR)
Pour relancer une production a priori condamnée par la stratégie mondiale d'un groupe transnational (photo XDR)

Mercredi 26 Août 2015
Michel Neumuller





1.Posté par Demaria le 27/08/2015 19:20
Bravo à eux ! On saura quelle marque acheter !!!!

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche



Le Québec et ses enjeux linguistiques et sociaux
Dison que...

En finala Beart espòutisse Charpin

Andrieu avait invité des gens de culture pour le désastreux match OM-Atretico...

En finala Beart espòutisse Charpin
Avieu convidat de colègas cinefiles e amoros de la cançon francesa pèr assistar a la finala OM-Atletico davant mon escran plat. Es rede 3 a 0, dona pas lo rebat dau debanament dau rescòntre.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.