Aquò d'Aqui



Vous pouvez aussi désormais écouter certains articles !

En cliquant sur la pièce jointe du premier paragraphe des articles concernés, vous téléchargerez un fichier sonore, en fait le même article, mais lu à voix haute. L'initiative nous vient d'un constat : certains abonnés ont hélas une vue déficiente.

Voici un bon moment que nous y pensions; enregistrer certains articles et les proposer sur notre site web, faire entendre à celles et ceux qui souhaitent avoir la langue dans l'oreille, savoir comment on la prononce. Mais c'est un abonné de notre mensuel, devenu mal voyant, qui nous a incité à sauter le pas.














            partager partager

A Gap la Calandreta doit gérer son succès


GAP. Syril Buslig et les parents de cette école associative bilingue se battent pour offrir des conditions honorables d'enseignement en occitan alpin à 37 élèves. Depuis 2016 le Conseil Régional a fortement baissé son aide, sur la base d'informations fausses. Le président de l'association réagit pour Aquò d'Aquí.



"Plus de quarante élèves seront inscrits à la prochaine rentrée, nous espérons un second poste enseignant" (photo MN)
"Plus de quarante élèves seront inscrits à la prochaine rentrée, nous espérons un second poste enseignant" (photo MN)
Pourquoi les parents choisissent-ils la Calandreta gapiana ?
Mon cas est à peu près celui de tous ici. Ma fille était très active, et s’ennuyait en crèche. Mais comment trouver une école qui réponde à nos souhaits ? Rapidement, à Gap, nous arrivons à la Calandreta : taille familiale, bilinguisme précoce, et méthodes Freinet !
 
Nous avons connu cette école vivotant avec moins de vingt élèves. La voici en forte croissance d’effectifs. Comment gérer le succès ?
Il y a cette année 37 enfants inscrits, et autant de familles adhérentes de la Calandreta. Nos travaux d’agrandissement récents y sont pour quelque chose. Nous avons enregistré de nombreuses demandes en 2016-17, c’est vrai.

Tant mieux, mais cela cause aussi un souci majeur ; à quarante élèves – et nous y arriverons à la rentrée prochaine – nous devons pouvoir proposer un second enseignant. Comment financer le poste ? L’Etat tiendra t’il ses engagements en nous permettant de le créer ? En attendant nous l’avons financé sur fonds propres.

Mais la Région Paca a fortement baissé sa subvention cette année. Car on apprendrait ici autre chose que l’occitan local ?
Evidemment non ! Appelez le occitan alpin ou gavot, mais vous l’avez entendu en classe, on n’apprend rien d’autre ici.

La Région a cependant supprimé près de la moitié de sa subvention cette année avec cet argument inapproprié, ce qui a provoqué une chute de notre budget de 35 000 €. C’est énorme pour nous. Mis à part les enseignants dont le poste est financé par l’Etat, il y a nos Atsem*, et, très concrètement, des travaux prévus n’ont pas été menés.

La baisse de subvention régionale signifie, pour nos enfants, le non-agrandissement de la cour de récréation. Nous avions l’argent pour ça, mais du coup l’avons utilisé pour financer le second poste enseignant, correspondant à notre classe de maternelle.  Maintenant que faire ? Nous ne pouvons plus financer ce poste, et la cour reste toute petite.

*assistantes des classes maternelles

Lire aussi Le Conseil Régional baisse  fortement l'aide aux Calandretas de Provence
Au Hameau St-Jean de Gap, la cour de récré aurait du être agrandie, mais la chute des aides de la Région Paca contraint les jeux d'enfants à l'étroitesse (photo MN)
Au Hameau St-Jean de Gap, la cour de récré aurait du être agrandie, mais la chute des aides de la Région Paca contraint les jeux d'enfants à l'étroitesse (photo MN)

Les abonnés du mensuel Aquò d'Aquí disposeront de cet entretien en occitan alpin, et pourront découvrir notre reportage à la Calandreta de Gap. Nous nous sommes immergés...dans l'école immersive !

Jeudi 25 Mai 2017
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí prolonge l'été

Notre numéro de septembre-octobre arrive. Abonnez-vous vite !

Tant qu'il est là, vous disposez d'un média public et votre langue n'est pas morte...
Notre numéro 355 sera chez ses abonnés dans une petite semaine au plus. Vous y trouverez des enquêtes et reportages, entretiens et chroniques, dont 70% en occitan de diverses variétés et un glossaire pour aider celles et ceux qui apprennent ou récupèrent leur langue !

20/09/2023

Dison que...

Robert Lafont cet intellectuel qui occupa le terrain social pour une renaissance occitane

A ne pas manquer !

AIX-EN-PROVENCE. Le colloque du 14 octobre ouvre large l'éventail des domaines d'intervention d'un humaniste dont l'œuvre incontournable a généré et accompagné le second risorgimento de la conscience d'oc.


Robert Lafont fut l'artisan principal du second risorgimento de la langue d'oc. Mistral avait lié le premier à la production d'œuvres littéraires prestigieuses et à l'unité latine, Lafont, avant et après 1968 associa ce second regain à la critique coloniale et à la situation sociale comme à une relecture de l'histoire. Pour autant son œuvre littéraire et théorique, riche et diverse, marque encore tous les domaines de la création d'òc. 

 



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.