Aquò d'Aqui


            partager partager

Votre numéro d'été invite à respirer


En temps de confinement la pollution atmosphérique n'a pas connu de trêve, contrairement à ce que nous pouvions croire. Dans ce numéro nous vous révélons ce que les cheminées vous imposent.



Vous n'imagineriez pas ce que ces deux mois de confinement ont révélé sur l'air que nous respirons.

De l'air, vraiment ?

La responsabilité des aéroports a été mise en lumière dans ces pollutions jusqu'il y peu indécelables. Les ports eux n'ont jamais cessé leurs nuisances

Certes les deux mois de confinement que nous avons vécu se sont aussi traduits par la diminution de la circulation automobile, et partant de la pollution qu'elle provoque.

Mais dans le même temps, les brûlages de déchets verts, l'industrie pétrolière, chimique, et même les navires à  quai ont pollué comme jamais.

Dans ce numéro d'été nous vous révélerons des phénomènes étonnants à ce sujet, en particulier sur la pollution provoquée par les aéroports...Puisqu'ils étaient à l'arrêt, les mesures de polluants ont, en creux, mis en lumière leur responsabilité dans les plus insidieuses des nuisances pour l'organisme humain.

Nous emmènerons aussi à la Fête de la Fédération, celle de 1790, quand l'avenir de la France n'était pas encore à la centralisation la plus ferme, quand tout encore pouvait se jouer en faveur du fédéralisme.

Et puis, entre autres sujets intéressants, nous vous invitons à lire le témoignage d'une parente d'élèves languedocienne : elle fait le compte des avantages de l'enseignement bilingue dans l'Education Nationale, pour ses enfants, et pour elle-même.

Ah! Vous pourrez aussi prendre connaissance de la liste des donateurs d'Aquò d'Aquí. Eh ! oui, votre journal, en grand danger, comme nombre d'entreprises, en raison de la baisse d'activité liée à la covid 19, s'en est finalement sorti. Ce sont ses lecteurs qui l'ont tiré d'affaire. Alors nous leur rendons hommage, tout simplement, en vous les nommant.

Bon été, nous nous retrouverons en septembre. N'oubliez pas de vous abonner, ou vous réabonner. Faites connaitre Aquò d'Aquí, il le mérite. Et avec lui, ne laissons pas notre langue d'òc s'évanouir dans une société hexagonale qui nie son plurilinguisme.

Vive la diversité !

Samedi 27 Juin 2020
Michel Neumuller


Tags : Aquo d'Aqui


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Aquò d'Aquí d'octobre arrive ...
Dison que...

Aqueu Var ounte “es mort lou prouvençau”

Mais oui monsieur le Recteur, le provençal est bel et bien enseigné dans le Var. D’ailleurs nous allons vous dire où...

Li grand founciounàri deurien bèn se faire acoumpagna per èstre segur de pas dire publicamen de contro-verita. Coumo per eisèmple afierma que dins Var lou prouvençau es mort, à l’escolo.

 




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.