Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

Vaqui : la revengudo de Frederi Soulié dins uno emissioun que passara lou dimenche


Animateur mais aussi producteur de l’émission hebdomadaire en langue d’Oc de France 3 Méditerranée, Frédéric Soulié garde la même équipe, mais la présentatrice Liza passera derrière la caméra. A noter, Vaquí sera désormais diffusée le dimanche matin. C’est mieux pour l’audience, mais la concurrence avec les retransmissions sportives sera plus vive.



Frédéric Soulié a présenté des émissions culinaires et reste correspondant régional de l'émission "En direct chez vous" (photo France 3 DR)
Frédéric Soulié a présenté des émissions culinaires et reste correspondant régional de l'émission "En direct chez vous" (photo France 3 DR)
 
Lei vacanço d’estieu s’esperloungaran jusqu’au 16 de setèmbre pèr Vaqui, l’emissioun en lengo óucitano de France 3, avans que de leissa subran la plaço à-n-uno trasmissioun d’evenimen espourtiéu tre la semano seguènto. Aquélis auvàri au mens chanjaran pas…
 
Per lou rèsto, es lou chanjamen que marco aquelo rintrado. Premier, Jan Pèire Belmon, lou proudutour de Vaqui despièi 1994, es aro a la retirado.  Em’eu desaparèis de l’escran Liza, que presentavo Vaquí despièi quatre an. Liza a urousament toujour countunia soun obro d’artisto canteiris. Pamens countuniara de fa de repourtage per Vaqui.
 
Es dounc lou retour de Frederi Soulié que marcara la rintrado de Vaqui. Aquelo se debanara à Touloun, « ounte se parlara de gastrounoumìo » preciso l’ome que, d’annado, presentè à France 3 Provence « La cuisine d’à côté », uno emissioun qu’a couneissu un franc sucès. « Un jour ai agu la suspresso d’aprendre qu’èro sus uno cadeno culturalo dóu Brasil ! » se congousto l’animatour. Se vèi  tambèn à Madagascar.

Liza devient réalisatrice, Frédéric Soulié revient devant la caméra

Frederi Soulié es un ome de televisioun bèn couneissu au nostre ; avié deja presenta Vaqui fa dès an. Mai soun obro se ié redus pas. Avié tambèn presenta en francés « C’est mieux le matin », uno autro emissioun proun celebro de France 3 en regioun. E encaro « Talents », o « Bienvenue chez Fred » quant es pas lou courrespoundènt regiounau de « En direct chez vous », « que lou proudutour, Roland Boyer, me demando chasque jour de parla uno brigo prouvençau… ço que fau encaro quand me demandon de presenta l’evenimen lou mai impourtant de la petanco en Franço, lou « Mondial La Marseillaise ».
 
Aquel ome d’esperiènci à la televisioun regiounalo sara aro en meme tèms proudutour e presentatour de Vaqui. « Troubàvi Liza fouarço bèn dins aquéu role, mai la cadeno a decida». Sarié interessant de saupre lei critèri de France 3. Chausi un de sis emplegaire pulèu qu’un intervenènt dóu deforo que grèvo lou buget ?
 
A despart d’acò, se la chourmo de Vaqui chanjara pas, emé Magali Gazzano, Eliano Tourtet, Liza e d’àutri a l’óucasioun, lou chanjamen maje sara lou retour de l’emissioun lou dimenche de matin. Despièi dous an lei baile de la cadeno regiounalo l’avien plaça lou dissate, mau-grat forço countestacioun. « Ieu m’agrado mies lou dimenche, que lou mounde es mai dispounible ; lou dissate lei trouban pulèu à faire sei croumpo dins lei super-marcat ! »
Jean-Pierre Belmon avait produit l'émission dès le milieu des années 90 (photo MN)
Jean-Pierre Belmon avait produit l'émission dès le milieu des années 90 (photo MN)

Une émission souvent annulée pour cause d'évènements sportifs

Dins aquelo emissioun, que passara pèr miechouro à parti de vounge ouro manco un quart, la lengo franceso fara pas pòu à Frederi Soulié. « Se un l’emplego per parla bèn d’un CD o d’un libre en lengo d’o, perqué noun ? » Mai nous dis qu’aquelo poussibleta sara pas lou resultat d’un manco de loucutour prouvençau o aupen, e que, part acò, se podon trouba aro de jouine que parlon. « L’ai bèn vist quand siéu ana à l’estàgi de Prouvençau LengoVivo, mounte lei nistoun pendènt uno semano soun en imersioun. »
 
Lou proudutour de Vaqui parlo prouvençau despièi lou brès, que si gènt parlon la lengo à Pertus, ounte es nascu. « Siéu toumba dins l’oulo tout pichot ! ».
 
Esperen qu’aura proun l’óucasioun de la parla, la lengo, qu’entre evenimen naciounau e retrasmissioun espourtivo, l’escoumesso pèr Vaqui sara bèn de pas se fa rauba l’anteno trop souvènt. Deja, leva dóu 23 de setèmbre, lou 14 d’óutobre deura leissa plaço à-n-uno esprovo de VTT, e lou 28 dóu meme mes, sara la courso à pèd Marsiho-Cassis. Es lou pres pèr passa lou dimenche, de s’acipa ‘mé lou service d’esport de la cadena au nivèu eisagounau. E Vaqui, dins aquéli fretadis, sara chasque cop lou nanet contro lou gigant.

Dimanche 26 Août 2012
Michel Neumuller





1.Posté par DELAHOUSSE Noelle le 02/09/2012 09:56

Es un chale de tornar veire VAQUI lo dimenche de matin . Osca e longo mai.

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Nos villes avec leur nom historique et sans enquiquineur procédurier

Un aspect de la loi Molac, votée le 8 avril, est resté à tort dans l'ombre : le droit de nommer ses rues et ses entrées de ville sans être harcelé par un obsédé de la langue unique.

De la loi loi nº 2548 relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, désormais connue sous le nom de son promoteur, Paul Molac, nous avons surtout retenu les articles permettant de renforcer l’enseignement bilingue dans les établissements publics.

 

Cependant s'il est un aspect de la promotion des langues minoritaires qui a été négligé par les commentateurs, c’est celui de la signalétique bilingue. C’est un tort car cette possibilité, enfin débarrassée des attaques imbéciles de soi-disant libres penseurs, fera évoluer les mentalités de nos concitoyens, à qui sera rappelée aisément la fierté de leur terroir.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.