Aquò d'Aqui


            partager partager

Unilever laissariá lo site dau Thé de l’Elephant a la Scop dau personau en lucha

Le Thé de l'Eléphant réactivera la production sous forme coopérative après qu'Unilever ait accepté un accord.




Le personnel de Fralib occupe le site depuis 1340 jours et réclame au groupe Unilever la vente du site au public et le droit d'exploiter la marque plus que centenaire Le Thé de l'Eléphant (photo MN)
Le personnel de Fralib occupe le site depuis 1340 jours et réclame au groupe Unilever la vente du site au public et le droit d'exploiter la marque plus que centenaire Le Thé de l'Eléphant (photo MN)
La CGT ne’n a fa la crida lo dimars 26 de mai après mai de tres an de luchas. Fin qu’ara lo grope internacionau Unilever voliá pas laissar ai 180 obriers d’aquela fabrica de tès ensaquetats bailèjar lo site abandonat. Aviá crenta de vèire deman una marca marselhèsa far concuréncia a sa marca Lipton.
 
Despuei 2011 leis obriers occupavan lo site de Gemenòs, dins lo relargàs d’entrepresas d’Aubanha (13). Leis avian rescontrats e vist la vòlha d’aqueleis obriers que vòlian pas laissar perdre aquela aisina industriala.
 
Segon ce qu’an dich dins una conferéncia de pressa lo 26 de mai 2014, Unilever aurà finalament laissat au personau en lucha lo site, vendut au public a l’€urò simbolic, lei maquinas d’ensaquetatge, e prepausat un budgèt per endraïar la produccien, mai tanben per formar lei salariats de la Societat cooperativa que produrrà deman.
 
Ce qu’es interessant, en mai deis emplecs sauvats, es lo projèct de la còla obrièra, que vòu fondar son avenir sus la relacien amé de productors locaus de fruchas.
 
Lo personau licenciat d’aquela transnacionala siguèt en lucha despuei mai de 1300 jorns per son emplec. 

Mercredi 28 Mai 2014
Michel Neumuller





1.Posté par Batko le 31/05/2014 17:09
Visca la SCOP, es l'avenidor !!!

2.Posté par Nicole Latil le 31/05/2014 18:47
Es l'avenir, lo solet possible!

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.