Vos dons sont notre carburant

Depuis un an, 138 de nos abonnés, qu’ils viennent à Aquò d’Aquí, ou qu’ils y reviennent, nous gratifient d’un don. Modeste ou moins modeste, celui-ci contribue à nous éviter des déboires financiers…Et donc à assurer notre indépendance, pour vous, lecteurs.

En septembre dernier vingt parmi les abonnés qui nous ont renouvelé leur confiance, ont apporté à Aquò d’Aqui 395€ qui n’étaient tout simplement pas prévus. Un don de 5€, un chèque de 75€, et entre les deux une majorité de nos lecteurs qui ajoutent quelques 15 à 30€ au moment de libeller leur chèque ou – depuis quelques mois – d’ajouter une somme dont ils choisissent le montant aux 25€ de notre abonnement en ligne.






            partager partager

Unilever laissariá lo site dau Thé de l’Elephant a la Scop dau personau en lucha

Le Thé de l'Eléphant réactivera la production sous forme coopérative après qu'Unilever ait accepté un accord.




Le personnel de Fralib occupe le site depuis 1340 jours et réclame au groupe Unilever la vente du site au public et le droit d'exploiter la marque plus que centenaire Le Thé de l'Eléphant (photo MN)
Le personnel de Fralib occupe le site depuis 1340 jours et réclame au groupe Unilever la vente du site au public et le droit d'exploiter la marque plus que centenaire Le Thé de l'Eléphant (photo MN)
La CGT ne’n a fa la crida lo dimars 26 de mai après mai de tres an de luchas. Fin qu’ara lo grope internacionau Unilever voliá pas laissar ai 180 obriers d’aquela fabrica de tès ensaquetats bailèjar lo site abandonat. Aviá crenta de vèire deman una marca marselhèsa far concuréncia a sa marca Lipton.
 
Despuei 2011 leis obriers occupavan lo site de Gemenòs, dins lo relargàs d’entrepresas d’Aubanha (13). Leis avian rescontrats e vist la vòlha d’aqueleis obriers que vòlian pas laissar perdre aquela aisina industriala.
 
Segon ce qu’an dich dins una conferéncia de pressa lo 26 de mai 2014, Unilever aurà finalament laissat au personau en lucha lo site, vendut au public a l’€urò simbolic, lei maquinas d’ensaquetatge, e prepausat un budgèt per endraïar la produccien, mai tanben per formar lei salariats de la Societat cooperativa que produrrà deman.
 
Ce qu’es interessant, en mai deis emplecs sauvats, es lo projèct de la còla obrièra, que vòu fondar son avenir sus la relacien amé de productors locaus de fruchas.
 
Lo personau licenciat d’aquela transnacionala siguèt en lucha despuei mai de 1300 jorns per son emplec. 

Mercredi 28 Mai 2014
Michel Neumuller





1.Posté par Batko le 31/05/2014 17:09
Visca la SCOP, es l'avenidor !!!

2.Posté par Nicole Latil le 31/05/2014 18:47
Es l'avenir, lo solet possible!

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

"Des gens qui décident de ne plus suivre"

LA CIOTAT. Frédéric est occitaniste, acteur engagé de la vie locale, pas chômeur, pas retraité dans la gêne, mais impliqué dans la société. Le voici revêtant le fameux gilet, et il nous livre en vrac son ressenti.

Le FN, ou son prolongement le Rassemblement National noyautait-il et récupèrerait-il vraiment ce mouvement des Gilets Jaunes ? Moi je soutenais l’idée de justice sociale qui s’affirmait dans cette protestation de terrain. Le mieux était donc d’aller voir sur place. Et me voici au péage, sortie de La Ciotat.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.