Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.







Les articles les plus commentés







            partager partager

Lei ensenhaires d’occitan se fan vèire coma tau


La journée de grève intersyndicale des enseignants a vu les profs d’occitan se distinguer visuellement : avec cinq postes créés par an pour trente trois départements, leur situation est particulièrement critique.



A Nîmes les professeurs d'occitan-langue d'oc manifestaient parmi leurs collègues tout en faisant le possible pour être visibles en tant que tels (photo Matieu Peitavin DR)
A Nîmes les professeurs d'occitan-langue d'oc manifestaient parmi leurs collègues tout en faisant le possible pour être visibles en tant que tels (photo Matieu Peitavin DR)

A la jornada intersindicala deis ensenhaires e de la recerca s’i parlava salaris, biais e condicions de trabalh, e recrutaments, mai tanben de s’acarar ai projècts governementaus de Lèi programatica de la Recerca (legissètz Aquò d’Aquí 331)…

 

E pasmens leis ensenhaires d’occitan-lenga d’Òc l’i èran mai que d’un còp acampats amé sei bandièras.

 

Es que la Federacion deis Ensenhaires de Lenga e Cultura Occitana (Felco) demandava a sei sòcis d’i portar pèire.

 

“La Felco es pas un sindicat, mai una associacion professionala...Aquò dich leis ensenhaires d’occitan lei regardan” lo fèbla nombre de pòstes creats au “Capes – quatre e un per l’agregacion – per trentra tres despartaments...de professors que fan fin qu’a cinc establiments...e que son pas remplaçats segurament quora s’enanan”.


Lei profs d'occitan se destrian dins lei passa carrièras

Au mens a Montpelhier e a Nimes lo monde de la Felco adonc aurà fa passa-carrièra ensems amé son materiau militant e dins lei cortegis sindicaus.


A Nimes lo camion dau Snes aprofitava meme dau saxofonista Danis Galvier, dau grope Coriandre, sòci de la Felco.

 
La Felco a fa conéisser sus son Facebook l’imatge de Montpelhier, Matieu Peitavin nos a mandat aquela de Nimes.

 

Lo monde ensenhaire s’es fach vèire coma monde ensenhaire d’occitan, ce qu’es pas ren. La rason ? ne'n parlam amé Matieu Peitavin a Nimes : "avançam ara dins lo mestier amé la paur au ventre. La marginalizacion en causa de la refòrma dau collègi, dau licèu e deis esparnhas dau govèrn, lo mesrprés s'es jamai tant fach sentir !"

Idem à Montepellier où, protestant contre la faiblesse criante des créations de postes, ils défilaient derrière la banderolle de la Felco (photo XDR)
Idem à Montepellier où, protestant contre la faiblesse criante des créations de postes, ils défilaient derrière la banderolle de la Felco (photo XDR)


Mardi 26 Janvier 2021
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.