Aquò d'Aqui


La Langue d’Oc
dans le parler d’aujourd’hui

Connaissez-vous la signification de cette expression ?


Et patin coufin * :

A - n'oublie pas tes patins ni ton couffin
B - etcetera
C - coucou je suis là (expression enfantine)


Répondre


Qu'es aquò, qu'es aquò ? (9)

Les devinettes d'Andrieu Lagarda, en languedocien, sont un modèle de finesse.Vous essayez de trouver... et vous nous écrivez la réponse.


Vaquí la devinalha dau jorn

Qu'es aquò, qu'es aquò ? (9)
Lo cap au solèu
e los pès dins l'aiga.


Qu'es aquò ?



 














            partager partager

Una Provença dau malhum electric intelligent s’alestisse




Le 17 juillet dernier, la Région Provence Alpes Côte d’Azur a candidaté à l’Appel à manifestation d’intérêt du gouvernement pour les « Réseaux électriques intelligents ». Il s’agit de préparer au plus tôt des solutions réellement industrielles aux smart grids. La Région a ses chances, mais si ses savoir-faire sont indéniables, c’est le « faire-savoir » qui sera déterminant.



De desbocats industriaus lo mai lèu, es una dei tòcas de l'apèu governamentau (photo MN)
De desbocats industriaus lo mai lèu, es una dei tòcas de l'apèu governamentau (photo MN)
« Una bèla escomessa qu’aqueu panorama de nòstre avenir electric » que pensa Cloé Pfeiffer. Alòr qu’escobava totei lei possibilitats de l’intelligéncia energetica de nòstre deman, la baila tecnica ajoncha d’ERDF Mediterranèa a donat son sentiment ai cònses dei Bocas-dau-Ròse venguts a Marselha se n’informar en julhet passat : « assajam plen de soluciens e, segur, li aurà leu de desbocats industriaus ».
 
Es que la Regien a depausat, en julhet, un projèct de candidatura a l’apèu a manifestacien d’interés de l’Estat sus lei «  malhums electrics intelligents ».
 
Es un dei 34 projècts industriaus qu’aviá mandat l’ancian menistre Arnaud Montebourg.
 
Dei sièis a sèt dorsiers de candidatura en França, la Provença aurà benlèu l’astre d’èstre chausida, bòrd que la Provença a quauqueis arguments per ganhar.
 
Es qu’es au nòstre qu’avèm vist se desplegar dos demonstrators d’aquelei possibilitats d’energia economa e connectada dins leis annadas passadas.

Una bèla experiéncia

"Am'una bèla diversitat de territòris e tant de diferéncias socialas, Provença podriá èstre lo país ont'assajar lo malhum electric de deman" que pensa Chloé Pfeiffer, dir. ajoncha tecnica a ERDF Provença Aups (photo MN)
"Am'una bèla diversitat de territòris e tant de diferéncias socialas, Provença podriá èstre lo país ont'assajar lo malhum electric de deman" que pensa Chloé Pfeiffer, dir. ajoncha tecnica a ERDF Provença Aups (photo MN)
Premio, que s’èra espandit dins la comuna de Lambèsc, bailejat per lo pòle de competitivitat CapEnergies, aviá dejà, a partir de 2008, fa vèire que la « vila electrica intelligenta » podiá gerir lei desplaçaments, leis energias renovelablas e la mestresa de l’energia au meme còp.
 
E a partir de 2013, es pròche de Niça, a Carròs, que s’es espandit Nice Grid, per assajar de soluciens per pas pagar tant car lo malhum electric.

« L’investiment es gigantàs, e, s’arribam d’ escafar per partida l’energia que consomam, se podèm ne’n reservar una autra partida dins de batarias, aurem pas besonh de bastir de malhums tant despensiers » que nos ditz Jan-Cristòu Delvallet, lo director dau desvolopament d’ERDF que mèna aqueu projèct.
 
Aquelei braveis escomessas an posicionat la Provença coma un territòri en poncha dins aqueu domèni dei smart grids.
 
« Mai am’ una Provença onte comptam la mar, la montanha, de ciutadassas e de terraires ruraus amé quasi degun, de relargs richàs aquí e paures ailà, es lo territòri meme que pòu interessar lo ministèri de l’Economia per sa diversitat de condiciens e de besonhs d’energias» qu’ajusta Cloé Pfeiffer. 

Faire saupre son gaubi serà essenciau

Pròche de Niça, lei batariás de l'avenir son esprovadas. Ai oras de calama amolonan l'electricitat, que l'injectan puei au moment que totei ne'n vòlon. "Deja d'industriaus leis estiman pron chanudas per èstre crompadas" que ditz Joan-Cristòu Delvallet, lo baile de Nice Grids (photo MN)
Pròche de Niça, lei batariás de l'avenir son esprovadas. Ai oras de calama amolonan l'electricitat, que l'injectan puei au moment que totei ne'n vòlon. "Deja d'industriaus leis estiman pron chanudas per èstre crompadas" que ditz Joan-Cristòu Delvallet, lo baile de Nice Grids (photo MN)
A la fin de l’annada, sauprem cu ganharà l’apèu. Pasmens, maugrat sei qualitats evidentas, la Provença serà chausida que se seis actors politics e scientifics vòlon bèn se mobilisar. « La diferéncia entre lei candidats serà sa capacitat de defendre un projèct onte », nos ditz una fònt pròcha dau dorsier, « fau premier saupre presentar una vertadiera filiera industriala onte trobaretz tant d’entrepressas chanudas coma d’ofèrtas de formacien ».
 
En Provença, lo pòle de competitivitat CapEnergies, mai tanben aqueu sus lei Soluciens Comunicantas Seguresadas fa espelir de desenas d’aquelei start up clafidas d’ingeniors pron engaubiats
 
Mancariá que de va faire sacher. Serà lo ròtle dau Consèu Regionau. Per lo moment a ren comunicat. Fau esperar que se revelharà leu, maugrat la periòda electorala que se duèrbe, bòrd qu’es eu que presenta la candidature, alestida en pratica per CapEnergies. 

Dimanche 16 Août 2015
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Votre numéro d'été invite à respirer
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.