Glaudi Bressand nous a quitté

Il était habitué des stages d'occitan estivaux, durant lesquels il pratiquait son activité de prédilection : l'écoute des autres.

Glaudi Bressand  nous a quitté
Glaudi Bressand s’est simplement affaissé lors d’une cueillette en montagne le 30 juillet dernier, et ne s’est plus relevé. Il avait 72 ans. 






            partager partager

Un biais originau de lotjar de monde a Moans Sartòu


MOUANS SARTOUX. Proche de Grasse, la commune met un point d’honneur à mener une politique de développement durable, y compris dans l’habitat. Mixité sociale, fonctionnelle et concertation sont les points marquants d’un programme qui fait la part belle aux HLM, parfois quasi individuels.



La petite ville veut répartir ses logements sociaux dans le tissu urbain (photo MN)
La petite ville veut répartir ses logements sociaux dans le tissu urbain (photo MN)
Leis uns gàrdon son ostau a vendre, esperant que son prètz créisse, leis autres cèrcon de crompaires que vendrién d’Anglatèrra onte li a encara un pauc de sòus, lei tresens vòlon pas de lotjaments sociaus au sieu, e lei darriers si demàndon onte passa lo « 1% lotjament » que leis entrepresas pàgon e si tradutz pas en lotjaments convencionats per sei salariats. Vaquí la Provença d’ara, onte un trabalhaire pòu plus lotjar sa familha.
 
Puèi li a Moans Sartòu, benlèu la comuna qu’a mai obrat per lo lotjament sociau despuèi vint ans, mai sensa qu’aquela òbra siegue reconeissuda. « Aviam tant fach d’ostaus en accession a la proprietat, que finalament eriam ben en dessota dei 20% que la Lèi SRU demanda mai que còmpta que lei locacions» reconeisse Maria-Loïsa Gourdon. Aquela elegida locala es tanben delegada a l’Abitat de la Comunautat d’Aglomeracion Pòle Azur Provença.
 
Vaquí adonc la comuna en recèrca de terrens per bastir d’ostaus a logar en HLM. Mai ges de grands ensèms dins aquela polida comuna de pas mai de dètz mila abitants. « S’agisse de mestrejar la demografia, que volèm pas èstre mai de 12 000 en 2025 » nos ditz.
 
Avuèi, vaquí lei premiers programas a mand d’èstre bastits. Amé d’arrendaires sociaus coma Erilia, Logis Familial, l’Ofici Public d’HLM d’Oèst Var, ò encara ICF, la societat HLM dei caminòts. « Per élei fau ben vèire que d’operacions seran sensa rentabilitat perqué tròup pichonas » nos ditz de son costat Daniel Le Blay, l’ajonch delegat de Moans a l’Urbanisme. « Per assegurar l’equilibri, li fau poder donar mai que d’un programa, l’un mai rentabla que l’autre ».

Concertation, mixité, éparpillement

Le maire adjoint à l'Urbanisme, Daniel Le Blay, a du tricoter un système qui permette aux bailleurs sociaux de réaliser des opérations HLM en équilibre (photo MN)
Le maire adjoint à l'Urbanisme, Daniel Le Blay, a du tricoter un système qui permette aux bailleurs sociaux de réaliser des opérations HLM en équilibre (photo MN)
Au totau, son 380 lotjaments que seran bastits dins la ciutat per 2015. Ges de banlega, que Moans negòcia a cha pauc un terrenc, o un tròç de carrièra, a de proprietaris locaus. « Nos a caugut fòrça concertar amé lei gents dau quartier tanben » assegura Maria-Loïsa Gourdon. Leis HLM seran doncas esparpalhats dins la comuna.
 
E ara ? Anar mai luench ? Un estudi ditz que benlèu 600 lotjaments son possibles amé lo foncier disponible. Mai Moans vòu pas faire de lotjaments per n’en faire, maugrat que la Lèi SRU li obligarié. Vòu assegurar la mixitat sociala, « mai tanben la mixitat dei foncions, de pas oblidar que fau de servicis, de comèrcis amé leis ostaus », aponde Maria-Loïsa Gourdon.
 
Per aquò un organisme regionau serà sollicitat. L’Establiment Foncier Regionau fuguèt creat fa dètz ans per « portar » d’operacions foncieras. Cròmpa lo terren, puèi la comuna lo remborsa pauc a cha pauc, si fa l’ostau.

Reinat Toscano a rédigé les notes lexicales que vous pouvez découvrir en cliquant sur les mots en rouge.

Samedi 2 Mars 2013
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Dans l'Aquò d'Aquí de rentrée : la montagne de l'économie de proximité
Dison que...

Quand lei French Lovers èron occitans

Evoquons deux acteurs occitans qui ont marqué le cinéma américain.

Sieu un cinefile d’avans leis anadas 2000, ai mai vist fa gaire a la telé «  Parìs brula ti »  ? (1966) de René Clément pèr lo cinquième còp. Lei stars dei doas ribas de l’Atlantica li son en abonde, aquò pòrta tòrt a l’intensitat dramatica dau filme, mai lo publique revés seis idòlas emé plesir. 
Quand lei French Lovers èron occitans


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.