De l’alfa e de l’òmega de la ciutat

Les habitants d'une ville doivent pouvoir officiellement co-construire les projets urbains. Faute de quoi, le jeu est fermé, et dangereux : des spéculateurs favorisent une équipe politique qui servira leurs intérêts. Et les conséquences peuvent être dramatiques.

Aperaquí detz mila personas dimècres de sera manifestavan còntre l’incuria dau municipe marselhès que laissa en risc d’espòutir mai que mai d’imòbles dau centre ancian.
De l’alfa e de l’òmega de la ciutat






            partager partager

Carnaval anti-gentrificacien a La Plana de Marselha


Le carnaval a gardé son côté contestataire au quartier marseillais de La Plaine, où dimanche les habitants déguisés ont comparé les projets d’aménagements urbains à la grande peste de 1720.



Et bien entendu on juge Caramentran...qui cette année met la cravate de l'urbaniste requalificateur (photo JB)
Et bien entendu on juge Caramentran...qui cette année met la cravate de l'urbaniste requalificateur (photo JB)
Despuei 17 ans a Marselha, leis abitants dau quartier de La Plana fan lo carnaval populari, entre Reformats e Noalhas. Aquí ges d’ajudas publicas per organisar la fèsta.
 
Coma tot bòn caramentrant, retrona la colèra còntre lo sòrt, l’invèrn…o lei projècts municipaus. Dimenja leis abitants an fa montar l’alhòli, amé desguisaments, farandolas, jusqu’à tard la nuech.
 
La plaça Jean Jaurès, sus La Plana, deu subir una « requalificacien urbana », que bailèja la Soleam, societat d’agençament urban, que vòu transformar lo mercat tradicionau e celebrissime, lo modernisar, ne’n escafar l’anarquia, per « aumentar sa qualitat » e escafar mai de 150 fieraires sus 300.
 
Un chivau de Tròia, que dison sus plaça, onte lo remembre de l’agençament de la Carrièra de la Republica, fa quinge ans, es drud : la populacien modèsta ne’n aviá estada destmainada per reson de gentrificacien dau quartier.
 
Lei carnavaliers cridavan « La peste est de retour » : en allusien a la pèsta de 1720 qu’aviá tuat mai o mens la mitat de la populacien marselhèsa. E lei manequins avián totei lei caras dau premier cònsol Jan-Glaudi Gaudin, o de garrits que lei costejavan.
 
E la fola de cantar l’imne autoproclamat de La Plana, composicien dau cantaire  Manu Theron : "Touchez pas à la Plaine et levez vos sales pattes de là ! Bulldozers, architectes de mafia ce quartier ne vous regarde pas ! Touchez pas à la Plaine, elle est à tous et à tous restera ! Si elle change ne vous en faîtes pas c’est le peuple qui la transformera » 
 

Mercredi 15 Mars 2017
Julian Branks




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dison que...

Marseille la tartuferie a assez duré

MARSEILLE. Etudiant en sciences politiques, Julien Bonnefont a consacré un mémoire au rapport entre urbanisme et population à Marseille au mitan des années 2010. Comme d’autres, il pointait à l’époque les risques induits par un laisser-aller des pouvoirs municipaux quant aux populations modestes de la ville-port.

Marseille la tartuferie a assez duré
Cinq morts à Marseille, et peut être davantage dans les heures et les jours à venir… Les secours sont à pied d’œuvre rue d’Aubagne pour sauver ce qui peut encore l’être après l’effondrement de trois immeubles en plein centre-ville en début de semaine.  


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.