Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Total chanjarà tota sa rafinariá provençala


MARTIGUES. La société pétrolière ne remplacera pas les départs en retraite, et importera la matière première de son bio-diesel. Elle investira 200 M€ pour faire du site provençal le plus gros producteur de bio-carburants européen.



200 millions investis, mais 200 emplois supprimés (photo XDR)
200 millions investis, mais 200 emplois supprimés (photo XDR)
« Anam inovar, se reinventar per respondre ais evoluciens de la demanda ». Es am’aquelei paraulas que Patrick Pouyanné, lo baile dau petrolier francés Total, a anonciat que lo site provençau de La Meda seriá prefondament chanjat.
 
Se lei autreis implantaciens francesas seràn pas pertocadas per aqueu plan d’adaptacien, levat d’aqueu de Donges sus l’Atlantica, La Meda deu devenir una usina de fabricacien de biò carburants. L’i investirà 200 M€, Total, per ne’n faire la premiera, e la mai granda, rafinariá de biò diesel (HVO) d’Euròpa.
 
Fin de 2016 sa produccien actuala de produchs petroliers serà arrestada.
 
La societat durbirà tanben sus lo site una resèrva de carburants gigantassa am’una platafòrma logistica dei gròssas, per lo negòci de produchs rafinats. Un trafic de camions important ne’n serà un dei resultats.
 
En mai d’aquò, Total parla de produrre la mitat de l’electricitat de la fabrica renovelada am’una unitat fotovoltaica de 8 MW, que menarà SunPower, una filiala de Total.

Ges de creacien d'emplechs

Pasmens, l’emplech serà pas sauvat am’ aquelei decisiens. Dei 430 salariats de vuei, ne’n demorarà lèu ren que 250, bòrd que Total laissarà s’enanar lo monde a la retirada sensa lei remplaçar.
 
Mai es au niveu de la matiera premiera que leis emplechs seràn afectats. « Avèm 300 000 ectaras de caulet raba en França que lei 25% podrián servir a fabricar de carburants » rena Gerard Tubery , de la Federacien deis oleaginós ,
 
Es que son d’òlis de pauma vengudas d’Asia que seràn rafinadas a La Meda. Farà un pauc d’activitat portuària a Marselha, e un gròssa perda de profiech per lei agricultors de’n pertot en França. 
25% de la production française de colza serait mobilisable pour produire des bio carburants, mais ce sont des huiles de palme importées que choisit Total. La loi du marché international prime sur les nécessités économiques nationales (photo MN)
25% de la production française de colza serait mobilisable pour produire des bio carburants, mais ce sont des huiles de palme importées que choisit Total. La loi du marché international prime sur les nécessités économiques nationales (photo MN)

Mardi 21 Avril 2015
Michel Neumuller





1.Posté par Michèle Demaria le 23/04/2015 11:50
Bonjour Michel, je trouve cette info catastrophique : la terre doit nous nourrir, pas servir à nous procurer du carburant. On continue à marcher sur la tête et même ça s'aggrave... Qu'en pensent les Occitans et les Verts ?
Amistats.
Michèle

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dans l'Aquò d'Aquí de l'été...

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.