Vos dons sont notre carburant

Depuis un an, 138 de nos abonnés, qu’ils viennent à Aquò d’Aquí, ou qu’ils y reviennent, nous gratifient d’un don. Modeste ou moins modeste, celui-ci contribue à nous éviter des déboires financiers…Et donc à assurer notre indépendance, pour vous, lecteurs.

En septembre dernier vingt parmi les abonnés qui nous ont renouvelé leur confiance, ont apporté à Aquò d’Aqui 395€ qui n’étaient tout simplement pas prévus. Un don de 5€, un chèque de 75€, et entre les deux une majorité de nos lecteurs qui ajoutent quelques 15 à 30€ au moment de libeller leur chèque ou – depuis quelques mois – d’ajouter une somme dont ils choisissent le montant aux 25€ de notre abonnement en ligne.






            partager partager

Tirons des Plans sur Le Chantier


La structure créatrice dédiée aux Musiques du Monde attend depuis trop longtemps une labellisation par l’Etat, et commence dès à présent à souffrir de la décrue budgétaire. Ses deux torts : chanter croquant et créer chez les pacoulins ! Il appartient maintenant au public de soutenir cette structure emblématique.



Du 22 au 24 mai les Joutes Musicales de Printemps animeront le village de Correns, entre collines vertes et vignes bien alignées, qui donnent un air toscan à ce coin de Provence. 

Si l'Etat maintient à l'écart les Joutes musicales, le contrat de plan Etat-Région pourrait le remettre au centre

Ce festival printanier est dédié aux Musiques du Monde, et à la création. L’an passé nous avions été soufflés par la composition d’Alexandre Markeas pour 40 galoubets tambourins, Légendes. Cette année on attend beaucoup d’un projet artistique sur le thème de la migration que plusieurs groupes invités illustreront dans divers styles.
 
Mais ce weekend de détente réserve aussi une superbe surprise de convivialité : cent bénévoles font vivre la manifestation, avec Le Chantier, structure elle professionnelle, qui porte l’organisation. Ils font la cuisine, logent les artistes, rangent les chaises…et chantent.
 
 
Le Chantier, créé en 2002 autour du musicien globe-trotter Miqueu Montanaro, a favorisé nombre de créations, qui font souvent appel à la langue d’oc.
 
Mais cette année, cette structure vivace a commencé à ressentir les effets de la crise budgétaire. Son projet de labellisation SMAc ( Scènes de Musiques Actuelles) est en cours depuis 2007. Depuis trois ans au moins, la structure varoise espère fortement ce sésame, en vain.
 
Ce label vous assure des financements d’Etat, qui entraînent ceux des collectivités locales. Si vous ne l’avez pas, vous pouvez vous attendre à  perdre tout ou partie de ce que les autres vous donnaient.
 
Des SMAc, il y en a en Provence : Toulon, Marseille et un projet à Aix. Leur point commun, mis à part favoriser les musiques dites « actuelles », c’est d’être en ville.
 
Le Chantier, lui, défend ce qu’aucune autre SMAc ne favorise, à notre connaissance, les musiques dites du monde, c’est-à-dire celles qui puisent aux sources de traditions vives et populaires pour inventer un art d’aujourd’hui.
 
Il évolue aussi en milieu très rural, et fait régulièrement d’un village de 800 habitants le centre culturel de toute la Provence. Vu de Paris, ce n’est pas que c’est un pêché…mais ça n’est pas une priorité non plus.
 
Du coup, disons-le, demain la difficulté grandira pour les artistes qui cumulent les handicaps. En France évoluer dans la ruralité est un handicap. En France créer en occitan est un handicap. Ces deux particularités vous distinguent en effet, pour le Centre, car vous êtes deux fois à la périphérie de la vie culturelle. Si des bénévoles vous donnent la main, vous ne pouvez être que légers sur le plan qualitatif ; vous vivrez donc avec un troisième handicap.
 
Le Chantier, et partant les Joutes Musicales de Printemps de Correns, pour ce que nous en connaissons, cumulent les trois !
 
Les financements d’Etat sont garantis aux grosses machines festivalières, en Provence comme ailleurs. Les autres n’ont qu’à se débrouiller.
 
Le hic c’est que, mis à part leur qualité intrinsèque – nous avons vérifié avec constance celle des Joutes – elles contribuent à des lieux de vie, des pays, de se développer harmonieusement.
 
Ne pas labelliser un Chantier qui mérite amplement le titre de SMAc, nous apparait ainsi comme une énième mise à l’écart de la ruralité occitane remuante.
 
Et venez passer quelques heures à Correns durant le weekend de Pentecôte, entre scènes et tables, histoire de vérifier que, sur ce village de chants et de champs, on ne vous racontait pas de salades.
Légendes, d'Alexandre Markeos, à Correns, juin 2014 (photo MN)
Légendes, d'Alexandre Markeos, à Correns, juin 2014 (photo MN)

Mercredi 29 Avril 2015
Aquò d'Aquí




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

"Des gens qui décident de ne plus suivre"

LA CIOTAT. Frédéric est occitaniste, acteur engagé de la vie locale, pas chômeur, pas retraité dans la gêne, mais impliqué dans la société. Le voici revêtant le fameux gilet, et il nous livre en vrac son ressenti.

Le FN, ou son prolongement le Rassemblement National noyautait-il et récupèrerait-il vraiment ce mouvement des Gilets Jaunes ? Moi je soutenais l’idée de justice sociale qui s’affirmait dans cette protestation de terrain. Le mieux était donc d’aller voir sur place. Et me voici au péage, sortie de La Ciotat.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.