Aquò d'Aqui



Où en es tu Aquò d'Aquí ?

Votre magazine continue... vous continuez avec lui ?

Votre journal continue sa publication, votre abonnement n'a pas été souscrit en vain. Et si la transition post Michel Neumuller n'est pas facile, une équipe bénévole veille à poursuivre l'œuvre commencée en 1987 : un journal indépendant, sociétal, pan occitan, et bilingue.

Chers amis lecteurs, et avant tout abonnés de notre périodique, vous recevrez sous peu le prochain numéro d'Aquò d'Aquí. Le travail et l'animation du rédacteur en chef Michel Neumuller ont pris fin sous leur forme salariée en avril, et la transition n'est pas si facile. Néanmoins, elle est en cours et va se traduire très vite par le prochain numéro de votre revue. 

Soutenez l'équipe qui désormais veille à vous servir, et à publier l'unique périodique de société en occitan.







Les articles les plus commentés







            partager partager

Se fan pas pregar per manjar sa sopa


LA SEYNE. Le Ceucle Occitan de La Seina a trouvé le bon moyen pour faire venir les Seynois à la langue d’oc… Par la gastronomie, et tous les plaisirs intellectuels qui s’y rattachent. Nouez votre serviette et ne laissez pas refroidir, on y va !



Et vous êtes même invités à les sentir de près, et à commenter en provençal. De l'art de converser en occitan à celui de déguster nos bonnes vieilles soupes, il n'y a pas si loin de la coupe aux lèvres (photo MN)
Et vous êtes même invités à les sentir de près, et à commenter en provençal. De l'art de converser en occitan à celui de déguster nos bonnes vieilles soupes, il n'y a pas si loin de la coupe aux lèvres (photo MN)
Ives ne’n es pas segur : « d’acòrd, per lei garròtas, li son, parier per lei tartifles … Mai après…  AI pron manjat de favas  ! » Lo biais de dire es de circonstàncias ! Se lèva, e bòla a la man, se’n vai un còp de mai se faire servir una culhiera d’una autra sopa.
 
« Ne’n avèm preparat sièis, totei diferentas, totei tradicionalas de Provença e deis Aups, mai trobaretz pas aquí de pisto, que siam pas en seson ». Patricia Jouve, qu’organisa la serada amé d’autreis afogats dau Ceucle Occitan de La Seina, totara a laissat de papiers ; e de gredons ai seissanta personas que son vengudas dins aquela sala dei fèstas dau Mille Club, per manjar e s’amusar.
 
Un amusament fòrça simple ; se trata de tastar lei sopas, de devinar seis ingredients, puei de participar ais animacions, totei ligadas a la tematica de la sopa : provèrbis, cançons, istorietas…
 
E marcha ! L’i a de monde. « Es un autre biais de faire nòstrei charradòcadissas, d’acamps en convivéncia, onte chascun mena son istòria, son poèma, sa galejada, sus un tèma ». S’agís aquí d’aprene o de se rementar de vocabulari tematic. « Dins aquela sopa, l’i aviá ? » que demanda Patricia Jouve…  « du céleri ! » clama un que li aviá agradat la sopa d’espèuta. « Se ditz « l’ api  » que sotalinha la bailessa. 

S'amusar, manjar, rire ensems en occitan

E tota la tiera dei lieumes li passarà : peses , céses pòrris, castanhas , fenolhs… es pas de crèire ce que podián li gitar, nòstrei grands, dins l’aiga a bolhir. « E aquí, l’ aiga bolida  ; mai li mancariá pas una briga d’alhòli, de còps ? », que romega un pauc Rotland. La sopa dei paures, emblematica, se fai segur amé d’aiga, d’alhet e de sauvi . Mai au sieu, li an sempre ajustat lo resta de l’alhòli dau dinnar. Alòr per eu es pas una pura aiga bolida.
 
Un còp lei ventres ben tiblat s, lo monde s’acampa per escotar d’istòrias. Coma aquela, a faire rire lei pèiras, de la galina que persuada lo lop de manjar sa sopa deliciosa en luec de sa persona !  O dau mòrt que voliá pas morir… Puei tota una tiera de provèrbis e autrei galejadas son lançats en canonada per Patric, Monica e Crestian : « La sopa fai lo sordat », « dins lei vielhs pòts si fan lei bònei sopas », « pitança fa manjar pan », que mai que d’un còp dison un doble sens coquinàs.
 
Enfin tot s’acaba en cançons amé lo còr dau Ceucle Occitan.
 
« La tòca èra segur de ben s’amusar ; mai am’aquò de ben se rementar que nòstra lenga fai nòstra cultura, » resuma Patricia, « e de faire provision de vocabulàri per parlar, coma devèm faire provision de lieumes per coinar la sopa ! » 

Mardi 7 Mars 2017
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Dison que...

Robert Lafont cet intellectuel qui occupa le terrain social pour une renaissance occitane

A ne pas manquer !

AIX-EN-PROVENCE. Le colloque du 14 octobre ouvre large l'éventail des domaines d'intervention d'un humaniste dont l'œuvre incontournable a généré et accompagné le second risorgimento de la conscience d'oc.


Robert Lafont fut l'artisan principal du second risorgimento de la langue d'oc. Mistral avait lié le premier à la production d'œuvres littéraires prestigieuses et à l'unité latine, Lafont, avant et après 1968 associa ce second regain à la critique coloniale et à la situation sociale comme à une relecture de l'histoire. Pour autant son œuvre littéraire et théorique, riche et diverse, marque encore tous les domaines de la création d'òc. 

 



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.