Aquò d'Aqui


            partager partager

Santa-Bauma sota totei leis angles

A vos appareils photos !


PLAN D'AUPS. Le syndicat de préfiguration du prochain parc naturel régional de Provence organise un concours photo. Ainsi chacun pourra contribuer à valoriser la connaissance de la plus méridionale des montagnes provençales.



Photo XDR
Photo XDR
Es probable, en 2017 Provença comptarà un pargue naturau regionau de mai. Après Cairàs, Camarga, Leberon, Verdon, Preaups d’azur e Aupilhas, e esperant aqueu dei Baronias, Santa-Bauma s’ajustarà a la tiera d’espaci d’aparar sens restancar son desvolopament.
 
Lei comissions qu’alestísson l’afaire an de pan sus la canissa , e mai que d’un abitant conscient leis ajuda coma pòu.
 
Mai tótei va pòdon faire d’un biais tot simple, amé son aparelh de fòto.
 
Bòrd que l’associacion de prefiguracion dau pargue, que vòu faire la reclama dei riquessas d’aqueu mitan, baileja un concors de fotografias amé tres tèmas :
 
Lo paisatge, amé o sensa patrimòni bastit, lo bestium e lo plantum en vistas macròfotograficas, l’òme e son territòri son de fotografiar.
 
Es de remarcar que de tot biais lei participants de mens de 21 ans, que que siegue lo tèma, jogaran a despart dins la categoria « joines chanuts »
 
Lei clichats numerics son de mandar au sindicat mixte de prefiguracion avans lo 15 de junh : aude.mottiaux@pnr-saintebaume.fr
 
Adonc es lo moment de barrutlar de lòng e de caire , e de bas en aut dins la montanha mai meridionala de Provença, e d’i mitralhar tot ce que s’i remarca.

Ecrit avec les suggestions lexicales de Reinat Toscanò

Mardi 3 Février 2015
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.