Aquò d'Aqui








Vau mielhs èstre Parisenc...

SENANQUE. Menacée d'écroulement l'emblématique cistercienne du Vaucluse, malgré sa notoriété, ne recueille pas en un an, le trois centième de l'argent que Notre Dame de Paris a recueilli en 24 heures.

Vos ne'n rementatz ? En un jorn, fa pauc, lei grandei entrepresas an promes mai d'un miliard d'€uròs per un monument parisenc emblematic.

En Provença, fa un an que la Glèisa assaja de trobar tres cents còps mens, e lei mecenas, l'i vesem pas.

Fau èstre Parisenc.







            partager partager

Renat Sette, Feliu Chabaud e Crestiana Ildevert "per l’exemple"…e per l’escòla de Pehonko


GARDANNE; La pièce de Félix Chabaud jouée avec Christiane Ildevert et Renat Sette, contribuera à financer une école diocésaine au Bénin. Du Chemin des Dames à la formation professionnelle des jeunes africaines.



Per ajudar un collègi a crebar l’uòu dins la diocèsi de Pehonko, au nòrd dau Benin, lei 35 parròquias d’aqueu d’Ais assàjan d’acampar pron d’argent.
 
Es com’aquò que dissabte 7 de mars avián convidats Fèlix Chabaud, Christiane Ildevert amé sa còntrabassa, e Renat Sette a jugar « Pour l’exemple ».  Èron davant una bòn centenau de Gardanencs e àutrei Sestians, acampats per la Parròquia Sant-Pau.
 
Sus lo pontin, una mala au mitan d’un amolonament de vestigis de la Granda Guèrra : un casco, una capa, un calen …La grand es mòrta e son felen es ara autorisat a durbir la caissa ai sovenirs dolorós ; aquélei dau grand, Olivier.
 
L’òme es mòrt a la guèrra, fusilhat. E vaquí qu’enfin son « jornau de marcha » es aquí, sota leis uelhs dau felen. A cha pauc, una pagina seguida d’una autra, aqueu va descubrir aqueu degalh uman, chaple dei còrs, mai pas de l’esperit, bòrd que lei victimas testimónian dau malur.
 
Fèlix Chabaud, en sordat estabausit dau XVenc Còrs, parla francés sensa jamai oblidar de laissar tombar de frasas en provençau que díson d’onte venián aquélei chaplats. Renat Sette, lo felen, canta eu, tant en lenga qu’en francés, segond ce que canta : « La Butte Rouge » vos aganta ai tripas !

Una vesprada per ajudar l'internat

Lo remembre d’un chaple europeu per ajudar d’escolans africans a viure en patz, bèla escomessa  !
 
Dins aquela luenchenca comuna de 25 000 abitants, onte se pàrlan mai que d’un dialècte : ditamari, tem, dendi, peul, l’escòla de Pehonko deu aculhir, en francès, de joines que rèstan dins lei vilatges, a de kms.

« Adonc fèm viure un pensionat per élei » que ditz Arvei Rochat, un dei bailes de l’associacien diocesana. « La renda d’aquela vesprada serà per lo far viure, que pàgan l’aubergament e la mitat de la norridura ».
 
L’escòla forma tambèn lei chatas ai mestiers de la cordura e de la confeccien. Am’aquò pòdon après faire son mestier au país.
 
Olivier C. èra pas mòrt per ren, au bèu fons…

Toteis informaciens sus lei donas aquí : rochat.herve@orange.fr
A lire : "Pour l'exemple", récits, collectages, textes en français et occitan qui ont servis de support à la pièce de Félix Chabaud, 70p. 12€. commandes : contact@editions-parole.net 


Ecrit en provençal avec les suggestions de Reinat Toscano.

Mardi 10 Mars 2015
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Votre nouvel Aquò d'Aqui d'été
Dison que...

Ce que peut la volonté

Au cœur des Pyrénées, ce dimanche, et pour la 32 ème fois Catalans et Occitans ont renouvelé les gestes de fraternité, qui se rient des frontières politiques.

Au fond, et selon les critères habituels des Etats contemporains et du monde global, rien ne prédispose Occitans et Catalans à rechercher sans relâche l’occasion d’affirmer une fraternité qui ne va pas tant de soi.

Ce que peut la volonté


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.