Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Preaups d’Azur preservarà en francés unicament


Le nouveau Parc Naturel Régional a vu sa charte approuvée avec son enveloppe budgétaire. Il doit préserver biodiversité et identités au voisinage immédiat du projet d’aménagement de la Plaine du Var. Mais sans la langue régionale. Un élu l’a souligné au Conseil Régional au moment du vote.



La chapelle de Séranon, dans le nouveau parc (photo XDR)
La chapelle de Séranon, dans le nouveau parc (photo XDR)
Arvei Guerrera a publicament regretat que la lenga d’òc siegue pas presenta dins la carta dau tot novèu Pargue Naturau Regionau qu’es a nàisser tocant «  a jonchs vius » la Plana de Var, la gigantassa operacion d’agençament urbanò-entreprenariau que mena la còla de Crestian Estrosi.
 
« Lei Pargues fan una referéncia culturala dins sa carta, mai dins aquesta ren sus la lenga de la Region, au contrari d’aquela dau Leberon o encara deis Escrenhs. Mon vòt es que de conselhiers regionaus pòscon portar la lenga d’òc au Consèu dei Pargues regionaus » qu’a ditz lo conselhier dau POC delegat a l’Esquèma d’Agençament dau Territòri au moment que se deviá votar la « Convencion d’objectius plurianuaus 2013-14 » a la seança pleniera dau Consèu Regionau, lo 12 d’abriu.
 
Lei convencions que passa lo Consèu Regionau am’aquélei Pargues precíson qu’aquélei « favoríson una implicacion, una apropriacion per leis actors dau territòri…e un renforçament deis identitats e dei solidaritats ». Una identitat fòra de la lenga occitana per aquélei Preaups d’Azur.

Sensa implicacion dei militants de la lenga ges de resultat

Pour Hervé Guerrera il manque la langue d'Oc au projet (photo MN)
Pour Hervé Guerrera il manque la langue d'Oc au projet (photo MN)
Se i a un endrech onte la lenga occitana pòu èstre dins un tèxte fondador, es ben dins aquélei Pargues que son à nàisser au nòstre : ai Baronias e aquélei « Preaups d’Azur » dau costat de Niça, o encara de Santa Bauma entre Var e Bocas-de-Ròse. Es lo cas per lo Pargue dau Leberon, que sa carta inscriu la lenga. Mai fau dire que lo director adjonch n’èra…lo poèta Sergi Bec.
 
Sensa implicacion de regionalistas dins aquéleis estructuras, segur que ren s’i pòu debanar per la lenga. De vèire se leis occitanistas locaus auran pron d’interès per aquela escomessa.
 
La convencion d’objectius fuguèt votada per leis elegits regionaus divendres passat, am’una envolopa de 100 000 € per « de projèctes inovants, transversaus…que mòstron l’exemplaritat dau Pargue ». Una envolopa qu’auriá aisidament poscut ajudar una senhalisacion en lenga occitana per exemple.

Lo Pargue dei Preaups d’Azur entre montanha desèrta e lo vesinatge d’una riba de mar subrecargada

Tot entier dins leis Aups Maritimas, aqueu Pargue se parteja entre montanhas isoladas au Nòrd e planas en plena mudacion au Sud, onte vènon abitar de miliers de gents atrivats per lo desvolopament esperat d’activitats dins la Plana de Var, o caçats per lo prètz bèn tròup car dei lotjaments dins lei ciutats de la riba de mar.
 
La populacion es de 31 000 abitants a l’ora d’ara, sus 89 000 ectaras entre Grassa au Sud e Puget-Teniers au Nòrd, Sant-Auban a l’Oèst e Carròs a l’Èst : d’un costat la subrepopulacion, de l’autre un quasi ermàs uman. D’un costat lei darriers païsans desaparéisson, de l’autre una fola vèn aprofiechar dei lesers de la mar.
 
E am’aquò l’identitat dau país es segur amenaçada, mai es que leis aparaires, sens consciénça culturala prigonda que passa per la lenga, saupran l'aparar ? Lo Conseu Regionau, eu, pensa limitar l’empacha favorejant l’agricultura extensiva e l’economia dau bòsc.
81 000 ha aux portes des aménagements de la Plaine du Var (photo XDR)
81 000 ha aux portes des aménagements de la Plaine du Var (photo XDR)

Ecrit en graphie classique avec les suggestions de Reinat Toscano

Dimanche 14 Avril 2013
Michel Neumuller





1.Posté par Patrick Meyer le 19/04/2013 16:35
Cet article me parait bien vu. En même temps il me laisse perplexe. Car nous faisons vivre la culture d'oc dans ce territoire.
Il y a plusieurs groupes de chant traditionnel, de musique ou de danse à l'ouest et à l'est, à l'intérieur du périmètre du Parc, de St Auban à St Vallier, de Cabris à Gattières.
Et à Cabris, au sud ouest du Parc, nous organisons depuis 17 ans "cantar lo pais a l'escola" avec des centaines de participants chaque année.
Alors ...

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí d'octobre arrive... abonnez vous vite !

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.