Aquò d'Aqui


            partager partager

Oupera sestian à gràtis en tèms d’acantounamen


AIX EN PROVENCE. Les amateurs d'opéra vivront moins mal leur confinement, grâce à la mise en ligne gratuite d'œuvres jouées au Festival d'Aix.



Don Giovanni (photo Festival d'Art Lyrique Aix DR)
Don Giovanni (photo Festival d'Art Lyrique Aix DR)

Dóu tèms de l’acantounamen à l’oustau pèr causo de courounavirus li tres partenàri dóu Festenau Sestian d’Art Lirique Arte (la cadeno de telé), Franço Televisioun e Franço Musico (l’estacioun de radiò) laissaran à gràtis vèire lis oupera produ e moustra pèr lou Festenau d’Art Lirique d’Ais-de-Prouvènço : Tosca (Puccini), Ariane à Naxos (Strauss), The Rake’s Progress (Stavinski) e Don Giovanni (Mozart) emé lou Requiem dóu meme Mozart qu’avié prougrama l’estiéu de 2019 lou Festenau crea en 1948 per Gabriel Dussurget.

 

Quouro poudrés legi aquelo nouvello segur lou Festenau aura prepausa d’àutris obro, e tóuti en streaming (flus). Per n’en proufiecha basto de clica sus lou site ouèb d’aquéu :

 


Mercredi 25 Mars 2020
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.