Aquò d'Aqui

Lo Consèu Constitucionau enebis l’ensenhament immersiu d’une lenga regionala dins l’ensenhament public

Votée à une large majorité de députés le 8 avril, la loi Molac était contestée par des députés macronistes, appuyés concrètement par le ministère de l’Enseignement, JM Blanquer. Le Conseil Constitutionnel a invalidé la disposition majeure de la loi, et est allé jusqu’à nier le droit de parler sa langue dans un établissement public.

 

“Que modifican d’urgencia la Constitucion !” Es amb’aquela crida que Paul Molac, inspirator, redactor et defensor de la lèi qu’ara a son nom, a reagit a l’anoncia de l’avis dau Consèu Constitucionau, tombat aqueu matin dau 21 de mai.

Le Conseil Constitutionnel à l'œuvre (photo CC DR)

















            partager partager

Oui la Provence desvelopa sa campanha


La liste Oui la Provence s'affirme régionaliste dans l'élection régionale en Provence. Logique et pourtant original, puisque c'est une première. Jusqu'à présent les Régionalistes accompagnaient les écologistes aux élections. Cette fois-ci ils affichent de manière autonome un discours sur l'équilibre régional, son aménagement, ses politiques de déplacements, et surtout la valorisation de la citoyenneté.



Oui la Provence lors de sa présentation à Aix, fin mai. De g à d : Didier Cade, AM Sgaravizzi, Pascal Recotillet, Hervé Guerrera, Michèu Prat et AM Hautant (photo MN)
Oui la Provence lors de sa présentation à Aix, fin mai. De g à d : Didier Cade, AM Sgaravizzi, Pascal Recotillet, Hervé Guerrera, Michèu Prat et AM Hautant (photo MN)
Lei sondatges la donan per pas manco 1% la tiera Oui la Provence, que bailèja am'Arvei Guerrera tres òmes e doas fremas (Anne-Marie Hautant dins la Vauclusa, Anne-Marie Sgaravizzi dins leis Aups Maritimas). Mai son premier cap de tiera comença de desvelopar una comunicacien que fa flòri : lo tres de junh amé la radio dau quotidian Nice Matin, lo sèt en conferència de pressa a Marselha, am'un doble tèma que desvelopan totei lei caps de tiera despartamentala : l'associatiu anti LGV  dins lo Var Daidièr Cade, un ensenhaire dins leis Aups d'Auta Provença, Pascau Recotillet, e un autre, retirat dins leis Auteis Aups, Michèu Prat : un melhor equilibri entre territòris, una mai granda participacion de totei a la vida publica. 

"Normau que lo monde siegue aluenchat de la politica, decidon de ren" clama au micrò de Nice Matin, Arvei Guerrera, " s'agis de faire de la politica una causa que li tocaràn e per aquò de favorisar l'Agòra de nòstra cultura duberta". E, per, eu, s'a d'adversaris, a un "ennemic, l'extrema drecha". Am'aquò es clar.

Fin de mai, per presentar la tiera a s'Ais, totei lei tèstas despartamentalas s'èran recampadas per tenir un discors, entr'autra sus la lenga regionala, que segur vòlon ne'n reforçar la politica am' una idèa fòrta : "un €urò per abitant per la polititica lenguistica, valent a dire 5 m€" per mai partejar nòstre veïcule identitari, "e ne'n faire l'otís d'una melhora relacion entre lei país dau Nòrd de Mediterranèa, sensa oblidar aquelei dau sud.

La tiera es un eveniment, bòrd que jamai ais eleccions regionalas deguna còla clarament regionalista siguèt formada e presentada a l'elector. Benlèu aqueu manca d'abitud a poscut faire neblosa la candidatura dins un premier tèmps, fin qu'a la clarificacion am'una campanha qu'afierma son originalitat dins una eleccion onte se parla gaire que de la batalha anonciada entre lo president sortant Renaud Muselier, que pòrta leis espèrs de la drecha liberala e dau macronisme, e lo Rassemblement National onte Thierry Mariani assaja de parpelejar dau costat dei mantenaires de la cultura provençala... mai d'aquò ne'n parlarlem lèu lèu.
 

Lundi 7 Juin 2021
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Notre numéro de juin
Dison que...

Le Conseil Constitutionnel contre Toute la Loi Molac ?

Le Conseil Constitutionnel n'examine que l'article visé par la saisine, officiellement. Mais en sommes nous vraiment certains ?

Michel Neumuller

Le 22 mai au plus tard les membres du Conseil Constitutionnel auront rendu un avis sur la constitutionnalité du texte de loi, voté à une très large majorité le 8 avril au Parlement, concernant les Langues Régionales.

 

Que peut-on attendre des soi-disant “sages”. Sans doute rien de bon. Mais…




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.