Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Nexcis estraçat, fondriá lo bastiment solari de deman


PAYS D'AIX. Quelles solutions pour garder cette entreprise de recherche sous le soleil de Provence ? EDF qui l’a créée estime que le procédé d’inclusion de panneaux photovoltaïque n’est pas rentable. Les salariés pensent qu’un repreneur peut-être trouvé. Les collectivités se demandent pourquoi elles ont financé.



Le procédé CIGS : un mix de matières photosensibles intégrables directement dans les vitres et le béton des bâtiments, transformés en centrales électriques (photo MN)
Le procédé CIGS : un mix de matières photosensibles intégrables directement dans les vitres et le béton des bâtiments, transformés en centrales électriques (photo MN)
Dins la cort ensolelhada l’atmosfèra es d’òudoreta de chipolatas torradas e d’escampaduras de camembèrt, de tee-shirts blancs e de vin rosat  tirats dau cubit davant una bandiera que ditz ‘Non a la barradura… ».
 
Una cinquantena de salariats fan molon davant lei locaus de Nexcis.
 
La fina flor dei engenhaires de tria que tròban lo fòtovoltaic de deman fan la baranha. A vint mètres, un espaventalh blanc crucificat va ditz : « EDF m’a tuer ! ».
 
Despuei que, fa tres mes, EDF a anonciat la barradura d’aquela entrepressa de recèrca, Jeremie a la rabia. « Siam a mand de revolucionar lo solari electric, mai per una mena de pigressa nòstre accionari principau li agrada mai de virar l’esquina ».
 
La sospicion dau joine cap de projèct es que l’electrician, qu’entre EDF Energias Novèlas e EDF Recèrca & Desvolopament gardan 65% dau capitau, fague bastir deman lei panèus solàris dins un país onte lo monde serà pagat 'mé de regardèlas .

Un procediment que produse l'electricitat 'mé lo bastiment

EDF, actionnaire principal, penserait en termes de dépôt de bilan; les salariés eux, estiment une reprise possible (photo MN)
EDF, actionnaire principal, penserait en termes de dépôt de bilan; les salariés eux, estiment une reprise possible (photo MN)
Nexcis emplega 77 personas dins lo relarg sestian, mai plus per longtèmps s’una solucien es pas trobada.
 
La tòca d’aquela entrepressa de recèrca es d’alestir lo moment que lei bastiments integraràn dins sei muralhas e sei vitras, o sei teulissas, lei panèus fotovoltaics. Aquelei seràn plus de silicium coma a l’ora d’ara, mai de mescladissas metalicas pegadas leis unas sus lei autras en jaç ultra-prims .
 
Lo procediment, segur que produse pas tant d’electricitat coma amé lei panèus de silicium, « mai lei arquitèctes, am’aquò, pòdon concebre sei bastiments tre la debuta amé nòstrei panèus, dins lei vitras o lei murs » ajusta Jeremie. Seriá l’ aigre dau desvolopament dau « bastiment a energia positiva ».
 
Un mejan que farà pereu economisar de tèrras, bord que lei centralas fotovoltaicas que florisson de’n pertot a l’ora d’ara nos manjan d’espàci.

Aquò dich, lo degalh tecnic es pas lo solet.
 
« Am’aquel afaire vesèm s’espandir un vertadier escàndol financier, bòrd que lei collectivitats localas an sostengut lo processus » que ditz Arvei Guerrera. Lo conselhier regionau dau Partit Occitan es vengut sostenir la còla professionala, coma sa collèga EELV Sophie Camard. 
 

15 M€ d'ajudas publicas per ren ?

E lo 24 d’abriu, en plen acamp dau Consèu Regionau t’an fa adoptat a l’Assemblada un vòt per exigir lo remborsament deis ajudas pagadas, 550 000 € au títol dau fons Paca Investiment.
 
Son pas solets, bòrd que s’esperava alòr la venguda de Marisa Joissains, la capoliera dau País Sestian, ela pasmens dei Republicans.
 
Es que Nexcis a tocat en ajudas directas e en avanças de remborsar un pauc mai de 15 M €. Amé la prima a l’agençament dau territòri, dau Despartament dei Bocas-dau-Ròse fin qu’a l’Unien Europeana, tres miliens an passat dins l’escarsèla deis accionaris.
 
Se tot aquò èra per subvencionar a la tota fin una produccien en China o en Malàisia, seriá segur una falibusta dei gròssas.
 
Pasmens una solucien locala s’esquissa amé l’interès d’una pichona entrepressa vesina, Crosslux, a Peinier, qu’ela tanben òbra dins lo fotovoltaic. Son plan seriá de perseguir e d’espandir la produccien am’una cinquantena de salariats de Nexcis.
 
Una escomessa, bòrd qu’aquela entrepressa, ela tanben de recèrca, fai trabalhar que sèt personas e desvelopa pas encara de chifra d’afaires. 
Le photovoltaïque dans le bâtiment à énergie positive ? Un argument face à la consommation d'espace agricole des centrales solaires actuelles. Ici aux Mées, sur le plateau de Puymoisson (photo MN).
Le photovoltaïque dans le bâtiment à énergie positive ? Un argument face à la consommation d'espace agricole des centrales solaires actuelles. Ici aux Mées, sur le plateau de Puymoisson (photo MN).

Ecrit en provençal maritime avec les suggestions lexicales d'Alain Barthélemy-Vigouroux.

Mercredi 24 Juin 2015
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dans l'Aquò d'Aquí de l'été...

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.