Aquò d'Aqui


Lengas minorisadas : enfin una estrategia de reconquista

Avec un rassemblement peu couru et parisien, un fait majeur vient pourtant de survenir le 30 novembre : les défenseurs des langues minoritaires se sont alliés et ont décidé d’une feuille de route.

Davant la Glèisa Santa Clotilda, brandussan lei bandièras : negras amé tèsta de Maure, o arminas de muma color, sang e òr amé crotz de Forcauquier e Tolosa, o l’estrella de l’independentisme catalan, e d’autrei. Benlèu que son pas mai que sièis cents lei manifestants, mai ben colorats. Un arc de seda dei minoritats lenguisticas de l’exagòne. Justament èra la tòca d’aqueu recampament : faire molon, e charrar de ce que partejan totei, una lenga mespresada, en dangier de disparéisser.

Lengas minorisadas : enfin una estrategia de reconquista















            partager partager

Nelly Pulicani défend le Mémento occitan de la voix et du geste


PARIS. Entre monde imaginaire et réalité tangible, Nelly Pulicani descend dans l’arène pour nous confronter avec brio au texte d’André Benedetto.



Comme dans une arène, l'interprète défend le texte de la voix et du geste (photo XDR)
Comme dans une arène, l'interprète défend le texte de la voix et du geste (photo XDR)
André Benedetto (1934-2009), le fondateur du  Festival off d’Avignon, voit son célèbre mémento occitan réinterprété à Paris, au Théâtre de l’Opprimé*. Montée par  Nelly Pulicani, la pièce nous emmène à la découverte d'un pays imaginaire – l’Occitanie -  dans ce qu’il a, paradoxalement, de plus tangible.
 
Tout commence comme dans une arène où vous viendriez voir se battre un taureau. Vous y prenez place, dans les gradins qui surplombent une petite scène, puis vous vous retrouvez plongé dans l’obscurité.
 
Dans un concert de sonorités glanées dans la garrigue, la scène s’allume alors,  vous quittez cette cécité passagère.
 
Plantée au milieu d’un amas d’écorces de pins, la silhouette d’une jeune femme vous fait face. Elle est à l’image d’un taureau qui toise son bourreau, elle se concentre pour enfin s’élancer.
 
Le jeu de Nelly Pulicani, jeune actrice diplômée de l’ENSATS Lyon, pourrait se résumer à ce ballet d’acrobaties et de sons qui font bien plus que reprendre les mots du poète.
 
Très vite la scène du petit théâtre semble se dédoubler. Dans l’arène l’actrice virevolte avec le texte comme un taureau avec son matador. Sur les murs, grâce à un astucieux jeu de lumières, un spectacle d’ombres chinoises fait écho aux rêveries du troubadour. 

Avec chaleur l’actrice prouve que ce texte doit être d'abord entendu

Nelly Pulicani (Photo XDR)
Nelly Pulicani (Photo XDR)
Mais au-delà de la performance physique, Nelly Pulicani veut jouer avec les sonorités de la langue d’Oc.

Parfois plus qu’évident, mais jamais caricaturé, l’accent méridional porte le texte bien mieux que son support papier. La salle ne s’y trompe guère.

Pour les Parisiens l’occitan invite au voyage, et provoque bien quelques sourires. Mais pour les Méridionaux, toute la chaleur et les senteurs du pays, soudain, s’invitent à Paris.
 
Incontestablement on approche du « duende » de Garcia Lorca, dans cette capacité qu’a la jeune comédienne à danser avec les mots du poète.
 
Aussi on ne saurait que trop vous recommander de garder en mémoire la très prometteuse Nelly Pulicani. Et tout autant de redécouvrir les œuvres d’André Benedetto.
 


* Donné dans le cadre du festival Solis, au théâtre de l’Opprimé, 78 rue du Charolais - 75012 Paris Le Memento Occitan a été joué au théâtre de l’Opprimé  à Paris du 20 avril au 1er mai 2016. Interprété par Nelly Pulicani, sous les lumières de Laura Suer et les sons de Sophie Berger.

 

L’extrait choisi par Nelly Pulicani pour les lecteurs d’Aquò d’Aquí

L’interprète du texte d’André Benedetto a souhaité de préférence que nous publiions cet extrait du Mémento.

L’Occitanie dans sa robe de sel et d’ocre
Et terres abandonnées au plus offrant
Abandonnée de tous vous rend ici visite
Et qui vous regardant de ses grands yeux dirait
Ils sont tous toutes là ou presque tous et toutes
Caracolant sur des hauts parleurs étonnants
Indestructibles rocs sous les griffes des vents
Comme de hauts vaisseaux qui doublent le cap Horn
Exposés de plein fouet aux chocs des hautes vagues
A l’épreuve du froid du sel des éléments
Battus par les assauts de l’amour et du temps
Dans cette nuit déjà à venir du plein jour
On est toujours comme au bout du monde toujours
 
Memento occitan. Marseille & Méditerranée. Remoulins-sur-Gardons, J. Brémond, 2013. 26-69 p. est également disponible à Avignon, Maison Jean Vilar
 


Mercredi 4 Mai 2016
Julian Bonnefont





1.Posté par Frédéric PELLOUD le 05/05/2016 10:51
Bravo pour ce bel article qui m'a rendu impatient de lire Benedetto. La citation est magnifique et j'en aurais bien voulu davantage! J'espère qu'il restera une trace filmée du spectacle à Paris et qu'il y aura d'autres représentations par chez nous.

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

L'Aquò d'Aquí de fin d'année s'attelle à la charrue
Dison que...

C'est pas (encore) dans la poche !

Vous avez chez vous le guide parfait de conversation en occitan courant ? Vite, dites-le nous, parce qu'on marne un peu côté pratique.

Je ne vois pas de guide pratique de conversation digne de ce nom en occitan. 

Un guide qui d'un coup d'œil vous dise comment nommer tout ce qui se trouve dans votre cuisine ou dans un supermarché ; un recueil d'expressions toutes faites qui vous permette d'animer une conversation, avec un index impeccable ; un thésaurus qui vous glisse sous les yeux sans efforts les synonymes adaptés...
C'est pas (encore) dans la poche !


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.