Flambèu catalan

Les élections catalanes du 21 décembre ont à nouveau montré que la moitié de la population souhaite la République et le divorce avec l'Espagne. Elles signent la déroute de la catastrophique gestion de crise du pouvoir espagnol. Elles interrogent enfin tous les Européens sur la qualité de leurs propres démocraties.

Adonc vaquí l’ora dei resultats. E de se dire : « tot aquò per aquò !? ».






            partager partager

Mucem : un jonhent entre Nòrd e Sud qu’escafa la cultura occitana de son territòri

L'occitan est absent dans ce musée consacrée aux relations entre Europe et Méditerranée


Le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée sera ouvert au public marseillais le 7 juin. Cet ensemble monumental voué au débat entre les sociétés des deux rives se veut moderne dans la façon de penser. Mais il évacue largement la fonction de trait d’union que pourrait jouer la Provence qui l’accueille.



Inauguré en juin 2013, le Mucem est un des évènements de l'année Marseille Capitale Européenne, mais ne se préoccupe pas de la provençalité de Marseille (photo MN)
Inauguré en juin 2013, le Mucem est un des évènements de l'année Marseille Capitale Européenne, mais ne se préoccupe pas de la provençalité de Marseille (photo MN)
Tota la tiera de plaças, carrieras e esplanadas dei quartiers dau pòrt son aluminats que d’agachar vos fòrça a fronsir l’uelh. Mai au dintre dau Mucem, siatz dins una cròta. Lo plafon es  tant negre coma lo sòu, e lei muralhas grisas vos menan dins lei salas adarré per de passairèlas ai parets ajornadas.
 
Es l’òbra de l’arquitècta Rudy Ricciotti. Eu, a l’armada de jornalistas parisencs o alemands que li demandan, repeta que non, es pas fier d’aqueu trabalh, que fa ara onge ans que l’a dessenhat, e qu’ara es segur sus d’autrei projècts.
 
A l’un que s’estona que li ague pas de veire, dins un bastiment que vòu rendre aisat lo rescòntre entre pòples, Ricciotti respondrà que « la dictatura dau veire es l’illusien de la democracia ». E benlèu qu’ai doas ribas de Mediterranèa l'ombra es mai necita, simplament.
 
Au mens l’arquitècta es provençau, e mau comprés. A utilisat un betum especiau, per sostenir l’ensems, e fabricar lei malhums ajornats que fan l’originalitat dei passatges. Per lo rèsta, dins aquela glèisa de la discutida entre lei ribas de la mar, breç de civilisacien, lo jonhent que seriá la lenga dau païs es completament absent. 

Vòu valorisar una « dimensien contemporana »

Lo president dau Musèu dei Civilisaciens de l’Euròpa e de la Mediterranèa, Bruno Suzzarelli, l’escriu  fierament dins lo dorsier de pressa : un tèrç deis 125 emplecs aquí son reservats a de locaus. Segur que podèm pas s’empachar de veire lei vuejas puslèu que lei plens : dos terç deis emplecs escapan an’aquelei que tenon lei claus culturalas localas.
 
Oficialament, tot lo monde es convidat a se gargarisar amé lei paraulas « civilisaciens pluralas », « dimensien contemporana », o « sègle XXI », que desqualifican subran tot çò que podriá aparéisser coma dau passat.
 
Pasmens d’un autre latz, mòstras e debats dau programa dison pron que lo passat, ne’n faràn pas taula rasa. Serà ansin amé lo filme de Renat Allio, Transit (segon l’òbra d’Ana Seghers), o l’òbra d’Albert Camus, o encara d’una setmana d’avost sus « l’amic american Varian Fry » (aquel òme a favorisat l’escapament de tres milas reprovats en 1940-41), o de l’istorian Fernand Braudel. Tota la programacien ne’s clafida d’interrogaciens sus lo passat, mai o mens aluenchat. Perqué lo denegar ?
 
Lo cimèu de l’ipocrisia es tocat quand la còla capoliera dau Mucem pretende que lo luec serà dubèrt a totei lei publics de Marselha. En veritat, levat de l’accessibilitat ais andicapats, obligatòri urosament, serà dubèrt au public escolari, valent a dire a de tieras d’escolans que seràn bèn oblijats d’i anar. Fau dire que per elei serà un otís de tria, mai de saber qu’a la fin de l’annada, lo Mucem anonciarà fierament que tant de milliers d’escolans li son venguts…Leis estudiants, elei, au contràri d'Ais la borgèsa, pagaràn l'intrada dau musèu.

Vòlon alargar l’agach sus la Mediterranèa

Lei concèrts que deja son prevists dins aquela sala nos dison pas que la musica occitana serà mai bèn tractada que la lenga occitana. En veritat, aquela musica es ela tanben  absenta d’aquela programacien. S'i veirà que lo cantaire Dupain au mes de julhet. E que dire dei filmes prepausats ? Levat d’un que serà consacrat a la Camarga e sei gents, avem ren vist.
 
Un « agach nòu » sus la Mediterranèa, coma ditz lo discors dau dorsier de pressa, mai quau ? Bòrd que la latinitat mesclada au crestianisme fonda lo Nòrd de la mar, lo Mucem s’escaparà vèrs leis Americas, elei tanben marcadas amé lei memei fondaments. Mai èra lo discors deja bèn illustrat de Claudi Sicre fa trenta ans. Veirem bèn a l’usatge quau es aquel agach tant nòu… o veirem rèn que la sufisença d’aparisenquits que cercan a se convertir a l’esperit mediterranean sens ne’n tirar lei consequéncias.
 
Lo Mucem serà un organisme amé tres bastiments : lo bastiment de Rudy Ricciotti, d’archivas que recebon lei collecciens dau Musèu deis Arts e Tradiciens Popularis, vengudas de París, e lo Fòrt Sant-Jan. Fau esperar que siegue una mena d’Agòra onte, vertadierament, lo jonhent entre lei doas ribas se veirà.
 
Anonciat en 2000 per l’Estat, lo Mucem aurà costat 170 M€, que lei collectivitats provençalas n’en auràn investit 58. Per aqueu prètz, semblarà pas anormau que totei lei publics li siegon aculhits dins lei 44 000 metres carrats d’aquel ensems que demanda que de jogar un ròtle dins la melhora compreneson entre lei gents dei doas ribas. Sensa escafat çò qu’es lo territòri onte se tròba.
Dehors dedans, le passager profite de la méditerranée sans la vivacité des rayons de son soleil (photo MN)
Dehors dedans, le passager profite de la méditerranée sans la vivacité des rayons de son soleil (photo MN)

Mardi 4 Juin 2013
Michel Neumuller





1.Posté par James le 05/06/2013 11:47
Vau la pena de legir lei comentaris de l'article de Mediapart — un beu numero d'autosatisfaccion, que lei legeires an pas acceptat!
http://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/180113/rudy-ricciotti-un-architecte-contre-la-pornographie-du-global?onglet=commentaires#comment-3545117

2.Posté par PERROTTO-ANDRE le 05/06/2013 12:35
De que esperar dei colas marselhesas qu'an batesmat 'funny ZOO' ,
lo de Longchamps.
L'esglari de POUPOULE deu se gangassar dau tristum.

SUGGESTION :
Ccloqui fèr de provençaus renaires dins lo Mucem.
Convidacion dei medioas e dei pescaires de blad de luna.

Amistat
robèrt..

3.Posté par roland pécout le 11/06/2013 21:08
Òsca per aquela analisi e aquela denóncia ! Je pense (mais c'est peut-être déjà fait) qu'il faudrait la traduire en français, et l'envoyer aux décideurs (du Mucem, mais aussi du monde politique et médiatique), dans la Région Provence comme au plan de la presse "française" -c.a.d. parisienne ; on ne peut pas garder notre indignation et notre combativité dans un cercle tout de même étroit... Et merci de faire passer cette traduction pour que les uns et les autres la répercutent...

4.Posté par Jacme le 20/08/2013 10:45
Me recòrdi - aquò farà tres ans (me sembla) - aver prepâusat en avinhon de lançar la peticion pel mètro en occitan ; la responsa es estada : es pas lo moment, Marselha es pas la metreissa situacion que Tolosa. Ai agut de sosten sonque des Felibres locals....
Se la peticion èra estada lançada, l'occitan seriá d'actualitat a Marselha !
Me pausi sovent la question : es pas la fauta d'aquel occitanisme que las causas avançan pas gaire en Provença ? Aquel occitanisme que repotèga a la seguida, e qu'a pas cap iniciativas .... positivas.

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí 302 chasse le sanglier !
Dison que...

"L’independencia de Catalonha mi fa pas pantalhar"

Gilbert Combe anime l'atelier de théâtre de l'Institut d'Estudis Occitans des Alpes-Maritimes. Il nous a adressé cette prise de position en décembre.

Quand leis Angles votèran per si desseparar d’Europa mi sentiguèri, coma dire, pas flame : un pauc malurós, un pauc deçauput, un pauc en colèra contra aquelei qu’avián causit  de virar l’esquina a la familha europenca e tot aquò tanben per leis anglés maluros, que volián restar  mé nosautrei. 


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.