Aquò d'Aqui


            partager partager

Marselha comença d’èstre una capitala europenca am’una bramadissa


Tout a commencé par une « grande clameur » dimanche soir.



De totei lei recantons de la ciutat foceana e meme de son relarg (n’i a agut a z-Ais, a Gardana, eca.) s’es enauçat lo crit de miliers d’abitants.
 
La crida siguèt fòrta de segur a Marselha onte benlèu quatre cent mila personas s’èron recampadas dins lo centre de la ciutat per aqueu bram au mitan dei campanejadas de totei lei glèisas o de la serena dei pompiers que per un còp anoncièt pas de dangiers.
 
Puei d’espectacles, amé laser e fuecs d’artificis siguèron endraiats.
 
Marselha e sa regien endraion entamenon una tiera de manifestaciens culturalas e festivas per tota l’annada.

Mardi 15 Janvier 2013
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.