Aquò d'Aqui

Quelques proverbes de Novembre

Relatifs au mois de novembre, ils nous parlent d'un temps d'avant le réchauffement climatique, d'évidence...

Òme de novembre es de bòna fusta
femna de novembre laissa que tabusta


(homme né en novembre sera de bon bois
femme née en novembre sera suractive)

in De qué farà aquel temps ?
(Petit précis de météorologie populaire occitane)
Pierre Mazodier - Marpoc

Per San Martin,
Boucho toun vin
Mette toun chàu dedin.


(Pour Saint Martin
bouche ton vin
et enferme ton chou)

in  Proverbes et dictons des Hautes-Alpes et de l'Ubaye 
éditions du Roc












            partager partager

Maria-Cristina Rixte, militanta occitanista de prima


Mirelha Roube, de l'IEO de Drôme, évoque pour nos lecteurs la vie et l'œuvre de Maria-Cristina Rixte, auteure et traductrice, membre de l'IEO, du Pen Club d'Oc et de l'Association internationale d'Etudes Occitanes. MC Rixte a disparu la semaine passée.



Maria-Cristina Rixte en 1968. (photo XDR)
Maria-Cristina Rixte en 1968. (photo XDR)
Maria-Cristina es despartida d'una longa malauti á aqueste dijòus 22 d'avost e nos laissa attristats ambé nòstrei sovenirs.
 
Militanta occitanista de prima, fuguèt ambé son òme, Joan-Claudi Rixte, a la creacion de l'IEO Droma en 1976. Professoressa d'Inglés, ensenhava tanben nòstra lenga au Licèu Roumanille a Nions, puei au Licèu Alain Borne a Monteleimar, ambé vam e passion. Fuguèt perèu a la creacion de l'occitan en seisena a Buis lei Baronias en 1983, çò que venguèt un vertadier pòste d'occitan entre lei collègis Lis Isclo d'Or a Peiralata, dó Mistrau a Suza la Rossa e Jean Perrin a Sant Pau Tres Casteus e que, ara, ne demora solament sieis oras a Nions. Participèt fòrça ais acamps dau CREO Granoble. Era una fidela de la FELCO e una militanta SNES.
 
Artista dins l'eime, aimava la musica, lo cant, la poesia, la cosina, lei flors, leis amics, e escriviá. Dins sei poemas, que d'unei son pareissuts dins la Revista Pòrta d'Òc e que d'autrei son estats primats dins fòrça concors, era una trobaritz moderna, que mesclava a son grat Occitan, Francés e Inglés, tres biais de dire sa personalitat.
 
Ajudèt tanben son òme, Joan-Claudi Rixte dins son trabalh de recercas e de publicacions.
 
Mas lo mai important per ela era la traduccion. Ansin revirèt en Inglés La Gacha a la Cisterna de Robert Lafont (Ed Jorn), en Occitan Poemas Causits(1966-1975) de Seamus Heaney (Ed IEO) e Lo secret de la Rabassiera de Nicòla Faucon-Pellet (EDR Edition des Régionalismes). Ambé sei sorres, faguèt tanben un libre sus lei rabassas.
 
Aviá agut l'enveja de publicar sei poemas que lo titol sariá estat : Avant que de m'escondre.
 
E ara s'es esconguda, nos laissant dins la pena e lo regret.

Maria-Cristina Rixte était un soutien de notre journal, elle avait évoqué "son" mai 68 pour les abonnés d'Aquò d'Aquí. Il retrouveront ce témoignage en occitan dans notre numéro de septembre

Lundi 2 Septembre 2019
Mirelha Roube





1.Posté par BAQUIE Joan-Pèire le 02/09/2019 12:12
Presenti li mieu complanchas a la familha tota.

2.Posté par Roux Denis le 02/09/2019 22:52
Presènte à Joan-Glaudi Rxte l'espression de tota mon amistat e de tota ma simpatìa. Venieu juste de terminar, la semana passada, la revirada de Maria-Cristina dau roman de Nicòla Faucon-Pellet, qu'ai coneguda un pauc quand eriam bèn joines. Tot aquò m'avié ramentar mei vacanças en cò de ma grand (ma "nina", come se dis ilài) a Rovila e lo cavage dei rabassas dins lei bòscs amé mei gèns...

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dans Aquò d'Aquí de novembre
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.