Aquò d'Aqui


            partager partager

Maria-Cristina Rixte, militanta occitanista de prima


Mirelha Roube, de l'IEO de Drôme, évoque pour nos lecteurs la vie et l'œuvre de Maria-Cristina Rixte, auteure et traductrice, membre de l'IEO, du Pen Club d'Oc et de l'Association internationale d'Etudes Occitanes. MC Rixte a disparu la semaine passée.



Maria-Cristina Rixte en 1968. (photo XDR)
Maria-Cristina Rixte en 1968. (photo XDR)
Maria-Cristina es despartida d'una longa malauti á aqueste dijòus 22 d'avost e nos laissa attristats ambé nòstrei sovenirs.
 
Militanta occitanista de prima, fuguèt ambé son òme, Joan-Claudi Rixte, a la creacion de l'IEO Droma en 1976. Professoressa d'Inglés, ensenhava tanben nòstra lenga au Licèu Roumanille a Nions, puei au Licèu Alain Borne a Monteleimar, ambé vam e passion. Fuguèt perèu a la creacion de l'occitan en seisena a Buis lei Baronias en 1983, çò que venguèt un vertadier pòste d'occitan entre lei collègis Lis Isclo d'Or a Peiralata, dó Mistrau a Suza la Rossa e Jean Perrin a Sant Pau Tres Casteus e que, ara, ne demora solament sieis oras a Nions. Participèt fòrça ais acamps dau CREO Granoble. Era una fidela de la FELCO e una militanta SNES.
 
Artista dins l'eime, aimava la musica, lo cant, la poesia, la cosina, lei flors, leis amics, e escriviá. Dins sei poemas, que d'unei son pareissuts dins la Revista Pòrta d'Òc e que d'autrei son estats primats dins fòrça concors, era una trobaritz moderna, que mesclava a son grat Occitan, Francés e Inglés, tres biais de dire sa personalitat.
 
Ajudèt tanben son òme, Joan-Claudi Rixte dins son trabalh de recercas e de publicacions.
 
Mas lo mai important per ela era la traduccion. Ansin revirèt en Inglés La Gacha a la Cisterna de Robert Lafont (Ed Jorn), en Occitan Poemas Causits(1966-1975) de Seamus Heaney (Ed IEO) e Lo secret de la Rabassiera de Nicòla Faucon-Pellet (EDR Edition des Régionalismes). Ambé sei sorres, faguèt tanben un libre sus lei rabassas.
 
Aviá agut l'enveja de publicar sei poemas que lo titol sariá estat : Avant que de m'escondre.
 
E ara s'es esconguda, nos laissant dins la pena e lo regret.

Maria-Cristina Rixte était un soutien de notre journal, elle avait évoqué "son" mai 68 pour les abonnés d'Aquò d'Aquí. Il retrouveront ce témoignage en occitan dans notre numéro de septembre

Lundi 2 Septembre 2019
Mirelha Roube





1.Posté par BAQUIE Joan-Pèire le 02/09/2019 12:12
Presenti li mieu complanchas a la familha tota.

2.Posté par Roux Denis le 02/09/2019 22:52
Presènte à Joan-Glaudi Rxte l'espression de tota mon amistat e de tota ma simpatìa. Venieu juste de terminar, la semana passada, la revirada de Maria-Cristina dau roman de Nicòla Faucon-Pellet, qu'ai coneguda un pauc quand eriam bèn joines. Tot aquò m'avié ramentar mei vacanças en cò de ma grand (ma "nina", come se dis ilài) a Rovila e lo cavage dei rabassas dins lei bòscs amé mei gèns...

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

On vous parle des poétesses d'oc ?
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.