Aquò d'Aqui



Où en es tu Aquò d'Aquí ?

Votre magazine continue... vous continuez avec lui ?

Votre journal continue sa publication, votre abonnement n'a pas été souscrit en vain. Et si la transition post Michel Neumuller n'est pas facile, une équipe bénévole veille à poursuivre l'œuvre commencée en 1987 : un journal indépendant, sociétal, pan occitan, et bilingue.

Chers amis lecteurs, et avant tout abonnés de notre périodique, vous recevrez sous peu le prochain numéro d'Aquò d'Aquí. Le travail et l'animation du rédacteur en chef Michel Neumuller ont pris fin sous leur forme salariée en avril, et la transition n'est pas si facile. Néanmoins, elle est en cours et va se traduire très vite par le prochain numéro de votre revue. 

Soutenez l'équipe qui désormais veille à vous servir, et à publier l'unique périodique de société en occitan.














            partager partager

Aquò d'Aquí de setèmbre vos espèra !


Notre magazine de rentrée est à l'impression. Il est temps de vous abonner, de profiter de nos reportages et enquêtes, en français comme en langue d'oc, et de soutenir concrètement la langue historique de votre région.



Abonnez-vous vite - 25€/10 N°
Abonnez-vous vite - 25€/10 N°
Les mille périls vécus par l'abeille, entre changement climatique, pesticides, parasites et prédateurs importés dans le grand maëlstrom de la mondialisation, trouvent une solution...Ou plutôt les apiculteurs trouvent des solutions. Ils nous en parlent. 

Le pin d'Alep ex-combustible pour incendies de forêts, futur bois d'oeuvre et soutien d'une économie méditerranéenne ?

Dans ce numéro, Rodin Kaufmann vous parle d'un projet peu commun : il tisse son prochain album depuis sept ans. Et il nous parle du défi que représente la création musicale en occitan. L'auteur-compositeur n'a pas l'intention de se conformer aux codes imposés par les gardiens du temple culturel. Notre langue d'oc, le créateur doit s'en emparer, et ignorer les cases où la critique veut l'enfermer.

Comme chaque mois nos chroniqueurs vous offrent leurs connaissances et vous font profiter de leurs talents : Florence Faure-Brac dévoile une pharmacopée que nous foulons sans y penser d'habitude, Médéric Gasquet-Cyrus nous fait entrer dans la fabrique populaire de l'idiome marseillais, le plus souvent tiré du provençal, et ce mois-ci Gui Matieu s'insurge contre ces élus provençaux qui sont les premiers à effacer notre culture.

Vous trouverez dans ce numéro de rentrée une enquête sur le pin d'Alep, et ses chances d'avenir. Avant-hier bon à brûler dans les incendies de forêt, hier bon à faire de l'électricité ou à chauffer l'école et la mairie, mais demain bois de construction. Alors il aura une valeur économique, et les propriétaires forestiers ne le  laisseront plus envahir le sous-bois inconsidérément.

Nous vous proposons aussi de goûter une bière à l'arbouse, ce fruit presque oublié de nos forêts, car sa production est une aventure régionale (et succulente).

Quand le migrant était Occitan...

Felip Martel vous invite dans la machine à remonter le temps, à une époque où le migrant n'était pas Africain, mais Occitan...Et Reinat Toscano vous demande de le suivre en Cévennes, avec un âne, ou pas, avec RL Stevenson et Sergi Viaule.

Gerard Phavorin vous propose son regard doux acide sur l'actualité de la déculturation. Et nous déplions la riche actualité du régionalisme des pays d'Oc.

Vous souhaitez en profiter et soutenir nos efforts constants - depuis 1987 - pour dire l'actualité et la réfléchir dans les diverses variétés de l'occitan ? C'est le moment de vous abonner ! et de recevoir ce riche numéro de rentrée, ainsi que les dix qui suivront.

Lundi 2 Septembre 2019
Michel Neumuller




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Dison que...

Robert Lafont cet intellectuel qui occupa le terrain social pour une renaissance occitane

A ne pas manquer !

AIX-EN-PROVENCE. Le colloque du 14 octobre 2023 a ouvert large l'éventail des domaines d'intervention d'un humaniste dont l'œuvre incontournable a généré et accompagné le second risorgimento de la conscience d'oc.


Robert Lafont fut l'artisan principal du second risorgimento de la langue d'oc. Mistral avait lié le premier à la production d'œuvres littéraires prestigieuses et à l'unité latine, Lafont, avant et après 1968 associa ce second regain à la critique coloniale et à la situation sociale comme à une relecture de l'histoire. Pour autant son œuvre littéraire et théorique, riche et diverse, marque encore tous les domaines de la création d'òc. 

 



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.