Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (14)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. quatorzième semaine.

Edité par l'Association pour l'Enseignement de la Langue d'Oc

L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .


















            partager partager

Marc Vuillemot : « amé lei refugiats avèm a faire nòstre dever »

L'accueil des réfugiés, un devoir, pour lequel l'Etat doit aider les communes, selon le maire de La Seyne


VAR. Le maire PS de La Seyne vient de proposer à son conseil municipal de délibérer en faveur de l’accueil de réfugiés. Mais pour lui, l’Etat doit jouer un rôle pivot, et organiser l’accueil en rassemblant les maires.



Marc Vuillemot. "L'idéal serait que les communes varoises s'entendent et soient soutenues par l'Etat." (photo MN)
Marc Vuillemot. "L'idéal serait que les communes varoises s'entendent et soient soutenues par l'Etat." (photo MN)
Fai quàuquei jorns, lo Consèu Municipau de La Seina a pres una deliberacien que ditz : « chasca compausanta de la poténcia publica a lo dever republican de prendre sa part dins lei dispositius d’acuèlh… La Seina va farà ». de que vòu dire ?
 
« Sabèm de que parlam au nòstre, que d’ondassas de refugiats, n’avèm agudas mai que d’un còup : d’Italians crebant de la fam, puei dau faissisme, que son venguts faire la richessa dei chantiers de La Seina. E encara fa pas tant d’annadas, d’enfants dei quartiers beirotins de Sabra e Chatilla, qu’an agut besonh de se rebastir après lei masèus qu’avián viscuts au sieu. Vaquí nòstra tradicien. »
 
La Seina, comuna populària dau Var que suap plus onte lotjar de monde, es que pòu aculhir vertadièrament ?
 
« Entendi lo monde seinenc que pensa qu’es ja tant dificil de trobar un lotjament sociau. Mai vaquí nòstre dever, am’aquélei refugiats desmunits que tot li desfauta  ! Aquò dich, trobar de soluciens per tótei, es possible, dau moment que chascun pren sa part, justament. Ai demandat au prefècte de Var d’acampar lei cònses per n’en parlar e organisar l’acuelh. »
 
 

"Nòstrei cantinas escolaris seràn lestas, mai me fau saupre ce que farà l'Educacien Nacionala au nòstre"

La responsa ?
 
« A l’ora d’ara espèra segur ce que dirà l’Estat. Uei ( lo 12 de setembre, Ndlr) au ministèri de l’Interior, un acamp deu parlar d’organisacien, e li ai mandat nòstre conselhier municipau Robèrt Teisseire (un comunista, Ndlr). L’ajuda de l’Estat nos es necite, segur. En particulier ce que farà l’Educacien Nacionala m’agradariá de va saupre. 
 
A La Seina, pòdi dire que lei cantinas escolàrias seràn lèstas a aculhir de monde suplementari. E per ce qu’es dau lotjament, li a au nòstre aquélei de la Marina Nacionala, que de còups, mai rarament, acuèlhan de trabalhaires estrangiers venguts per remoutar un batèu, per exemple. Podrián èstre mobilisats per un moment me pensi.
 
Encara un còup, pensi que lei comunas varesas devrián s’organisar de cotria , amé l’ajuda de l’Estat. Seriá mai simple e eficaç.
 
E, ce que me rassegura, es qu’ai pas entendut de premier cònsol varés dire que n’en voliá pas ausir parlar. »

 
Mume aquélei, FN, de Cogolin e de Fréjus ?
 
« Son pas tant violents coma son collèga de Besiers qu’a fa veire sus sa revista municipala un trin clafit de refugiats e que ditz : « Ils arrivent ! », per ben esfraiar sa populacien. Mai es finalament la muma tòca, dison lei múmei causas. Es fòrça greu e lo monde au sieu va devon saupre. »

A lire aussi le blog de Marc Vuillemot
 
 
Il y a actuellement deux millions de réfugiés syriens selon l'Agence des Nations Unies pour les Réfugiés. La France accueillera en tout et pour tout 24 000 réfugiés en 2015 (photo UNHCR DR)
Il y a actuellement deux millions de réfugiés syriens selon l'Agence des Nations Unies pour les Réfugiés. La France accueillera en tout et pour tout 24 000 réfugiés en 2015 (photo UNHCR DR)

Entretien réalisé en occitan le samedi 12 septembre 2015 et écrit avec les suggestions lexicales de Reinat Toscano.

Dimanche 13 Septembre 2015
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d’Aquí en mai

Dison que...

La ruralité a forte identité, l'oubliée des blocs politiques

La décentralisation c'est le thème que les candidats les plus en vue de la présidentielle ont mis sous le tapis. Et pourtant, c'est là que se concentrent problèmes et frustrations.

Nous l'avons remarqué, durant la campagne pour l'élection présidentielle, la place et l'avenir des territoires, des pays, a été pratiquement absente, en tout cas dans la propagande des trois premiers candidats. Pourtant, la question du pouvoir d'achat, qu'ils ont tous abordé abondamment, dépend bel et bien de la place qu'on occupe dans le pays.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.