Aquò d'Aqui


L’occitan enseigné “dans le cadre de l’horaire normal”

Ne rêvons pas, loi Molac ou pas, l’emploi du temps continuera à proposer le choix à l’élève : occitan ou repas de midi ? Il convient de préparer la réaction dès maintenant, question d’égalité.

Bien qu’elle fut amputée par le Conseil Constitutionnel de dispositions majeures, la Loi Molac enfin promulguée autorise quelques avancées pour l’enseignement des langues régionales. Ainsi, théoriquement les “heures poivre” auront vécues et l’occitan devrait rejoindre les matières qui ont droit à des horaires “normaux”.

 

Mais théoriquement et pas plus… il est donc temps pour les défenseurs de se mobiliser. La rentrée scolaire doit être préparée.


















            partager partager

Manjar fòrça, un biais inconscient de sedurre ?


Une étude universitaire américaine met en évidence le rapport entre séduction masculine et gros appétit.



Gros appétit, succès féminins garantis ? (photo MN)
Gros appétit, succès féminins garantis ? (photo MN)
Am’un estudi de l’Universitat americana Cornell, podriam pensar qu’exíston de rapòrts entre la sieta e l’atraccien sexuala.
 
D’òmes posquèron manjar tant que volián a gratis dins una pizzeria en partenariat am’aquela universitat.
 
Lo restaurant italian de l’estudi a com’aquò aculhit 105 òmes de 18 a 81 ans, que podián manjar a volontat tant de pizzas coma de saladas. Lei menaires de l’estudi, élei, comptàvan d’un costat leis òmes que venián manjar entr’élei, e de l’autre aquélei que manjàvan amé de fremas.
 
E lo resultat es evident : leis òmes acompanhats de fremas an manjat 93% de pizzas de mai que quand èron sols o amé d’àutreis òmes. E 86% de saladas en mai.
 
Lei fremas, élei, manjàvan tot parier, que siguèsson amé d’òmes o sensa òmes. Mai diguèron ais enquistaires qu’avián lo sentiment d’aver tròp manjat quand èron amé d’òmes.
 
Sabiam deja que lo fach de voler absoludament demorar maigra seriá pas per ren dins la naissuda de l’anorexia dei fremas, que la volontat de sedurre rendriá patologicament desgalhadas per la norridura.
 
Mai se sabiá pas que la preséncia de fremas fariá deis òmes de vertadiers glots . L’ànsia de ben paréisser n’en seriá pas la rason, mai la volontat inconscienta de far vèire sa bèla santat, òc.
 
Ben manjar seriá lo signe de sa capacitat a procrear, se pòu dire.
 
Un biais de sedurre amé la forqueta, qué ! Leis aprendís Casanòva an que d’ engolar mai que mai. Faudriá quand mume un autre estudi per saupre se leis òmes pançaruts aurián mai l’astre de sedurre que leis autres, bòrd que sembla ara que de manjar sovèntei fes mé de fremas pòu presentar un risc de grossir. 

Ecrit avec les suggestions lexicales de Reinat Toscano.

Mercredi 16 Décembre 2015
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche



Chanjar la Constitucion ? Dins l'Aquò d'Aquí d'estiu ne'n parlam
Dison que...

Quid de Mayotte ?

A la rentrée notre mensuel vous proposera une enquête fouillée sur la société du plus récent des départements français, dont la reconnaissance de la langue formait part de la loi Molac.

Que saviez vous de la politique de promotion du créole à la Réunion ? Et question subsidiaire, que savez vous vraiment de l’Ile de Mayotte, des tensions historiques et culturelles qui travaillent ce département français, dont seuls de rares échos parviennent en Métropole ?

 

Une des grandes satisfactions de notre journal reste de pouvoir vous en dire plus sur des des situations et des enjeux qui échappent à beaucoup.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.