Flambèu catalan

Les élections catalanes du 21 décembre ont à nouveau montré que la moitié de la population souhaite la République et le divorce avec l'Espagne. Elles signent la déroute de la catastrophique gestion de crise du pouvoir espagnol. Elles interrogent enfin tous les Européens sur la qualité de leurs propres démocraties.

Adonc vaquí l’ora dei resultats. E de se dire : « tot aquò per aquò !? ».






            partager partager

Manja-Garri : pollucien per la plueia




Le site de Mange-Garri à Gardanne, alternative aux rejets en mer de résidus d'exploitation d'alumine (photo MN)
Le site de Mange-Garri à Gardanne, alternative aux rejets en mer de résidus d'exploitation d'alumine (photo MN)
Se pòu pensar que lo luec, au mitan dei còlas entre Gardana e Boc, èra dejà despuei de temps un bordilhier. Am’un tau nom, Manja-Garri ! De tota mena despuei leis annadas 1960 Péchiney e sei sucessors : Alcan puei Altéo, l’i avián laissat una gròssa part dei residús d’esplecha d’alumini de Gardana. Es ara l’ultima industria tradicionala de la comuna.
 
Mai vaquí qu’en seguida dei plueiassas de la fin de janvier, lei depaus de fangas rojas an desbondat per de bòn, ce que dona au paisatge un èr de mangròva gelada roge- cenòbre. S’i vei d’aubres estequits qu’emèrjon de lònas rojas. E lei ribeirencs  - perqué n’i a ! – segur an de qué romegar.
 
A l’ora d’ara, Altéo es en negociacion, qu’espèra pachejar amé l’Estat per contunhar de remandar a la mar la gròssa part de sei residús d’esplecha. Aurián degut leis arrestar en 2016, après una mitat de sègle d’autorisacion sota condicion prefectorala.

Uei l’Admenistracion es en estat de chancèla  : sei Servicis s’orientavan vèrs una certana soplesa, amé l’argument que l’industriau a pas lei mejans d’una alternativa a sa politica de remandadís ; mai un còp nomada ministra de l’Ecologia, Segolèna Royal a decidat de restancar lo projèct d’autorisacion de remandadís, maugrat que la tencha de l’autorisacion siguèsse encara fresca.
 
En juec, li a d’un latz l’estat de la Mediterranèa, onte de miliers de tonas de residús recobran una fòssa marina a uei quilomètres de Cassís, e de l’autre latz l’emplec d’aperaquí 400 obriers, que sei despensas aigan l’economia locala.

Ecrit en provençal maritime avec les suggestions lexicales d'Alain Barthélemy

Mardi 3 Février 2015
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí 302 chasse le sanglier !
Dison que...

"L’independencia de Catalonha mi fa pas pantalhar"

Gilbert Combe anime l'atelier de théâtre de l'Institut d'Estudis Occitans des Alpes-Maritimes. Il nous a adressé cette prise de position en décembre.

Quand leis Angles votèran per si desseparar d’Europa mi sentiguèri, coma dire, pas flame : un pauc malurós, un pauc deçauput, un pauc en colèra contra aquelei qu’avián causit  de virar l’esquina a la familha europenca e tot aquò tanben per leis anglés maluros, que volián restar  mé nosautrei. 


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.