Aquò d'Aqui



Pour votre journal c’est l’heure de vérité !

Assurer la succession de notre journaliste, faire plus et mieux pour vous proposer en occitan des contenus d’actualité de qualité, cela ne peut se faire sans votre aide. Et nous nous refusons à l’alternative de sa disparition. Nous pouvons compter sur vous ?

La langue occitane pour dire la société, c’est indispensable et les lecteurs d’Aquò d’Aquí en sont persuadés qui, non seulement s’abonnent à notre revue désormais bimensuelle, mais qui encore lui donnent le coup de pouce financier nécessaire quand nous le leur demandons.

 

Ils savent pourquoi ! Le prix de la revue ainsi reste bas, aussi grâce à eux retraités comme étudiants peuvent avoir accès à nos contenus, s’imprégner des valeurs occitanes, celles du respect réel de la diversité. Avec eux, la langue dira tout cela publiquement à une nouvelle génération.

 

Notre langue supposée morte par les croque morts hexagonaux respire encore grâce à vous.

 















            partager partager

Maëlle Dupon a pausat la valisa…


MONTREAL. La belle voix d’oc n’a pas trente ans, mais a déjà vécu dans sept pays. En 2013 Maëlle s’est fixée à Montréal, où elle vit sa poésie au rythme de la métropole cosmopolite. Mais en silence, elle affermit son écriture occitane, et quand un éditeur se fera suffisamment curieux, il recoudra le temps entre La color lenta de la plueja et demain.



Chez l'auteure à Montréal (photo MN)
Chez l'auteure à Montréal (photo MN)
Ara fa cinc ans qu’as pausat lei valisas a la Capitala quebequenca. Li restaràs ?
Sai pas se demorarai tota la vida, pensi que non, ai passat tant de temps a viatjar e viure autra part : Catalonha, Alemanha, Italia, Irlanda… Mai m’agrada la vida aquí : una ciutat viva am’una bòna energia.

Lo monde parla anglés, francés, espanhòu, e la questien de l’apropriacien de la lenga, pura o dialectala, se pausa per elei. Coma veses aquela escomessa ?

Lo fach es que li a aquí un fum de monde venguts de l’imigracien recenta, d’Haïcians o autres, Se veson coma Quebequencs, mai venguts d’autre part. Dins lo mitan literari que trèvi, escrivon am’aquela diferéncia, e dison : « siáu d’aqui, mai d’autra part ». Vòli pas dire qu’es generau, mai ne’n coneissi, e pensi que chascun se pausa la question…

Lei joines de vint-e-cinc ans parlan am’un vocabulari revendicat, mai que d’un còp parlan en anglés-francés dins un mume movament de frasa. Lo Joual, la lenga dialectala, èra un biais de denonciar l’alienacion de la lenga dei Quebequencs per l’anglés, fa d’ans. Mai vesi que, ara, escrivon tot ensems dins un mume tèxte, anglés e francés... 
 
Te veson coma escrivana d’òc, aquelei Quebequencs ?
M’arriba de legir en public en occitan,  e arriba que me siegue demandat. Mai vesi pas d’autre escrivan d’òc au mieu. Una causa me sembla interessenta. Ai acabat un diplòma de catalan a l’Universitat de Quebec. L’i a un ceucle catalan virtuau aquí, lo monde li es en malhum. Me veson come pròcha, l’occitan es lenga oficiala au sieu. Aquò es vertadierament viscut.

M’an demandat de bailejar un talher d’occitan per la Jornada dei Lengas, a l’Universitat…. que me volián pas au Despartament francés, maugrat que li aguèssi pasmens demandat… E coma l’occitan es oficiau en Catalonha, m’an dich (èra un bòn pretèxte !) que òc. E li aviá fòrça monde.

Entretien complet dans le prochain mensuel Aquò d'Aquí


Jeudi 5 Juillet 2018
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Notre numéro de février mars

Aquò d'Aquí c'est d'abord un magazine d'actualité sociétale sur 28 pages sans publicités, et s'y abonner c'est disposer d'un média engagé pour la langue occitane dans sa diversité dialectale pour dire la société.

Ce numéro d'hiver vous propose bien entendu une évocation du poète et globe trotter Roland Pécout, de son histoire personnelle et de cette originalité qui a consisté pour l'essentiel à aller à la rencontre de l'autre (Afghanistan, Scandinavie, Amérique latine...) pour comprendre qui l'on était. L'homme et l'intellectuel avait plusieurs dimensions, dont l'analyse historique et littéraire d'oc n'était pas la moindre. Mais nous avons choisi de l'évoquer avec l'écrivaine et chercheuse Danielle Julien.

 

03/02/2024

Dison que...

Robert Lafont cet intellectuel qui occupa le terrain social pour une renaissance occitane

A ne pas manquer !

AIX-EN-PROVENCE. Le colloque du 14 octobre ouvre large l'éventail des domaines d'intervention d'un humaniste dont l'œuvre incontournable a généré et accompagné le second risorgimento de la conscience d'oc.


Robert Lafont fut l'artisan principal du second risorgimento de la langue d'oc. Mistral avait lié le premier à la production d'œuvres littéraires prestigieuses et à l'unité latine, Lafont, avant et après 1968 associa ce second regain à la critique coloniale et à la situation sociale comme à une relecture de l'histoire. Pour autant son œuvre littéraire et théorique, riche et diverse, marque encore tous les domaines de la création d'òc. 

 



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.