Aquò d'Aqui


            partager partager

Loïc Fauchon prepausa un « Pacte de seguretat de l’aiga » a l’ONU




Loïc Fauchon, pdt du Conseil Mondial de l'Eau (photo MN)
Loïc Fauchon, pdt du Conseil Mondial de l'Eau (photo MN)
Lo Marselhés Loïc Fauchon es despuèi d’annadas lo president dau Consèu Mondiau de l’Aiga, qu’a son sèti dins la ciutat provençala. Vèn de presentar un « Pacte par la seguretat de l’aiga a l’ONU ont èra  convidat a donar son avejaire sus lo problèma en preséncia de Ban Ki Moon, le segretari generau de l’organisacion mondiala, e una trentenada de reprsentants de país.
 
En sièis ponchs l’òme, qu’es tambèn l’ancian cònsol de Rosset, a l’adret dau Mont Venturi, a desvolopat la tòca dau Consèu que presida : demanda subretot de modificacions dins la Constitucion de chasque país, per i far intrar lo drech de l’aiga per tótei. Mai li demanda tambèn que lei govèrns prenan l’engatjament « d’impausar de robinets d’aiga e de privats dins cada escòla creada ò reviscolada d’en pertot dins lo monde ». Entre àutrei solucions, prepausa enfin que siegue creat un Fons Mondiau « aiga e energia » per sostenir lo desvolopament dei produccions agricòlas localas ».
 
Aquéleis iniciativas arriban en seguida dau Forum Mondiau de l’Aiga que s’es vougut focalisar, en març passat a Marselha, sus lei « solucions ».

écrit en graphie classique avec les suggestions de Reinat Toscano
 

Lundi 1 Octobre 2012
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.