Aquò d'Aqui


            partager partager

Lo cantaire Gabrieu Bacquier es mòrt


BEZIERS. Entré aux chemins de fer pour éviter le STO, ce Biterrois avait pris des cours de chant pour oublier la difficulté du temps, avant de devenir un des plus grands chanteurs mozartiens.



A Marseille L'Alcazar en octobre 1994 (photo MN)
A Marseille L'Alcazar en octobre 1994 (photo MN)

A quauquei jorns de son aniversari dei nonantasièis ans, lo cantaire màger Gabrieu Bacquier es mòrt en Normandia onte viviá amé sa frema la cantairèla Sylvie Oussenko.

 

Nascut a Besiers en 1924 lo bariton lo mai chanut deis annadas seissantas restava tanben de còps a Pesenàs, coma va disiá au public marselhés vengut l’entendre parlar de sa vida e de son mestier en octòbre 2014.

 

Aviá agut una carrièra internacionala amé de ròtles dins la musica francèsa e italiana per l’essenciau, mai en Provença èra mai que tot conéissut per aver jugat Don Giovanni au costat d’una dona Ana extraordinaria, la soprano texana Teresa Stich Randall au Festenau d’Art Liric d’Ais.

 

Amé seis ussàssas semblava tarrible, e Don Giovanni de Mozart o encara lo personatge de Scarpia dins La Tosca de Puccini li anèron coma a degun podian anar.

 


Jeudi 14 Mai 2020
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.