Aquò d'Aqui


            partager partager

Les députés Kerlogot et Euzet proposent de “rassurer la puissance publique”


Le rapport des deux députés préconise des avenants aux contrats association-Education Nationale, et le dépôt rapide d'un projet de loi pour sécuriser l'enseignement en immersion des langues régionales.



Manifestation en faveur de la loi Molac à Aix-en-Provence (photo MN)
Manifestation en faveur de la loi Molac à Aix-en-Provence (photo MN)

Lancée en juin par le premier ministre Jean Castex, afin de calmer la colère des acteurs de l’enseignement en immersion des langues régionales, la mission des deux députés Christophe Euzet (auteur d’un texte de loi sur la glottophobie) et Yannick Kerlogot a pris fin avec le rendu de leurs propositions.

 

Défavorable à une révision de la Constitution, chimérique avant la présidentielle de 2022 selon eux, leur rapport préconise pour l’essentiel la rédaction d’addendas aux conventions qui lient ces écoles à l’Education Nationale.

 

Ces ajouts devraient rappeler que la pédagogie est proposée de manière facultative, que l’objectif en est tant la maitrise du français que de la langue régionale, et qu’ils devraient “clarifier la langue de communication”.

 

En effet les Conseillers Constitutionnels avaient pointé le fait que dans l’immersion, les personnels parlent entre eux et avec les élèves en langue régionale hors cours était contraire à la Constitution, article 2.

 

C’est donc à un ensemble de courbettes de soumission qu’invite le rapport qui a été présenté mercredi soir au premier ministre. Il s’agirait avec ces avenants, pour les deux députés, de “rassurer la puissance publique”.

 

Ils proposent toutefois aussi que le gouvernement dépose un projet de loi en procédure accélérée afin de sécuriser l’enseignement en immersion. A voir comment le Conseil Constitutionnel considérerait cette hypothétique future loi gouvernementale …



Jeudi 22 Juillet 2021
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Aquò d'Aquí d'octobre arrive ...
Dison que...

Aqueu Var ounte “es mort lou prouvençau”

Mais oui monsieur le Recteur, le provençal est bel et bien enseigné dans le Var. D’ailleurs nous allons vous dire où...

Li grand founciounàri deurien bèn se faire acoumpagna per èstre segur de pas dire publicamen de contro-verita. Coumo per eisèmple afierma que dins Var lou prouvençau es mort, à l’escolo.

 




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.