Vos dons sont notre carburant

Depuis un an, 138 de nos abonnés, qu’ils viennent à Aquò d’Aquí, ou qu’ils y reviennent, nous gratifient d’un don. Modeste ou moins modeste, celui-ci contribue à nous éviter des déboires financiers…Et donc à assurer notre indépendance, pour vous, lecteurs.

En septembre dernier vingt parmi les abonnés qui nous ont renouvelé leur confiance, ont apporté à Aquò d’Aqui 395€ qui n’étaient tout simplement pas prévus. Un don de 5€, un chèque de 75€, et entre les deux une majorité de nos lecteurs qui ajoutent quelques 15 à 30€ au moment de libeller leur chèque ou – depuis quelques mois – d’ajouter une somme dont ils choisissent le montant aux 25€ de notre abonnement en ligne.






            partager partager

Lei vèrmes e la tecnica per fabricar un compòst de proximitat


Une jeune société du pays d’Aix transforme les déchets verts en compost grâce aux lombrics et prépare actuellement un composteur de type nouveau.



Toteis aquelei que romegan, quand son oblijats de gitar ai bordilhas lei residús dei lieumes de sa cosina seràn bèn urós de saber que lei cantinas escolaris, elei, pòdon valorisar sei pelanhas.
 
Son quauquei milions de bèstias ondejantas que fan lo trabalh de mastegar e transformar aquelei cagatròç de caulets en compòst que lei païsans seràn contents de lei trobar.
 
Lo norrigatge de lombrins que Composterre, una societat pròcha de Gardana, pratica, a dejà trobat sa plaça dins l’economia locala. Mai que d’una escòla ne’n proficha per valorisar sei residús, bòrd que nòstre compostaire pòu fabricar de compòst dau temps que la marmalha aluca coma se debana lo desvolopament duradís” ditz Vicenç Desbois, l’un dei dos bailes, amé Pascau Revallier, de la joina societat.
 
Recentament an inventat una maquina compostairitz de granda capacitat. “Es una alternativa ai compostaires electromecaniques que còstan car e que son entrepachós de menar” anoncia Pascau Revallier.
Les légumes de la cantines amenderaient les terres des paysans qui les fournissent avec ces petites bêtes rampantes (photo MN)
Les légumes de la cantines amenderaient les terres des paysans qui les fournissent avec ces petites bêtes rampantes (photo MN)

Per lo moment Composterre mena leis assais en grand secret dins lo relarg sestian, mai promete de nos far lèu vèire l’engenh .
 
“La tòca es de prepausar aquela tecnica ai praticas de proximitat, coma leis escòlas, mai pas solament, e liurar puei lo femier ai païsans pròches que n’an lo besonh” ajusta Pascau Revallier. “La proximitat a l’ora d’ara, es aquò que fa fisança, e es normau de saber quau fa que, monte!”.

Mardi 9 Juillet 2013
Michel Neumuller





1.Posté par Salamon Rémy le 10/07/2013 12:57
Ai pas de compostor especifique, mai fa d'annadas que fau de "lombricompostatge" dins mon jardin.
Lo procès es simple. Cavi un trauc d'un metre carrat e de 25 cm de prefondor, puei, jiti dedins tot dau long de l'annada les pelanhas, lei ruscles de fruchas, lei fuelhas secas, lo marc de cafe … de còp lei cendre de bòsc de la chaminéia … rPer que lo compostatge se fague mai lèu, preni lo temps de clapar pichon lei tròç de vagetau que jiti.. Puei recurbi totjorn d'una fina espessor de tèrra e arrosi un pauc quand plòu pas amé d'aiga qu'a servit a netejar lei liumes per exemple
Pareisse mema qu'es bòn de temps en temps de li pissar dessus ???
De còp revivi un pauc lo tot e a la prima, ai un molon de polida terra que sorte de mon trauc initiau .
N'ai per emplir lei pòts e jardinièras … 
E la tèrra vielha que sòrte de mei pòts, la gardi pêr la reciclar dins compost de l'annada seguenta.
Lei vermes, son venguts solets, e coma se son ben acostumats a mon jardin, ne'n son jamai partits.

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

"Des gens qui décident de ne plus suivre"

LA CIOTAT. Frédéric est occitaniste, acteur engagé de la vie locale, pas chômeur, pas retraité dans la gêne, mais impliqué dans la société. Le voici revêtant le fameux gilet, et il nous livre en vrac son ressenti.

Le FN, ou son prolongement le Rassemblement National noyautait-il et récupèrerait-il vraiment ce mouvement des Gilets Jaunes ? Moi je soutenais l’idée de justice sociale qui s’affirmait dans cette protestation de terrain. Le mieux était donc d’aller voir sur place. Et me voici au péage, sortie de La Ciotat.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.