De l’alfa e de l’òmega de la ciutat

Les habitants d'une ville doivent pouvoir officiellement co-construire les projets urbains. Faute de quoi, le jeu est fermé, et dangereux : des spéculateurs favorisent une équipe politique qui servira leurs intérêts. Et les conséquences peuvent être dramatiques.

Aperaquí detz mila personas dimècres de sera manifestavan còntre l’incuria dau municipe marselhès que laissa en risc d’espòutir mai que mai d’imòbles dau centre ancian.
De l’alfa e de l’òmega de la ciutat






            partager partager

Le prix Robert Lafont à la Fondation Ethnologique de la Val d'Aran


BARCELONA. Créé en 2010, il récompense une personnalité ou un groupe qui a oeuvré pour la défense et la promotion de la langue occitane.



Photo Nùria B. DR
Photo Nùria B. DR
La Fondation pour le Musée Ethnologique de la Val d’Aran a reçu le Prix Robert Lafont, le 21 décembre à Barcelona, des mains de Santi Vila, le Conseiller à la Culture de la Generalitat de Catalunya.
 
La présidente Ròsa Salgueiro a rappelé que son association, fondée en 1973, avait notamment participé à la création du Musée de la Val d’Aran, qui est largement consacré au patrimoine linguistique, et qu’elle publie une revue, Tèrra aranesa.

Les habitants de la Val d'Aran, une vallée d'environ 9 000 habitants dans les Pyrénées espagnoles, parlent occitan. Leur idiome est reconnu en droits par la Generalité de Catalogne depuis 2010 et, sur le principe, un fonctionnaire catalan doit pouvoir répondre par écrit à toute demande rédigée en occitan aranès, que l'on peut rattacher à la variété dialectale gasconne.
 
Ce prix fondé en 2010 a été remis , les années précédentes, à Pèire Bec, Jacme Taupiac et Felip Gardy. Il l’est pour la première fois à un collectif.

Lire aussi le communiqué de la Généralité de Catalogne

Samedi 24 Décembre 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dison que...

Marseille la tartuferie a assez duré

MARSEILLE. Etudiant en sciences politiques, Julien Bonnefont a consacré un mémoire au rapport entre urbanisme et population à Marseille au mitan des années 2010. Comme d’autres, il pointait à l’époque les risques induits par un laisser-aller des pouvoirs municipaux quant aux populations modestes de la ville-port.

Marseille la tartuferie a assez duré
Cinq morts à Marseille, et peut être davantage dans les heures et les jours à venir… Les secours sont à pied d’œuvre rue d’Aubagne pour sauver ce qui peut encore l’être après l’effondrement de trois immeubles en plein centre-ville en début de semaine.  


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.