Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.







Les articles les plus commentés







            partager partager

Le prix Robert Lafont à la Fondation Ethnologique de la Val d'Aran


BARCELONA. Créé en 2010, il récompense une personnalité ou un groupe qui a oeuvré pour la défense et la promotion de la langue occitane.



Photo Nùria B. DR
Photo Nùria B. DR
La Fondation pour le Musée Ethnologique de la Val d’Aran a reçu le Prix Robert Lafont, le 21 décembre à Barcelona, des mains de Santi Vila, le Conseiller à la Culture de la Generalitat de Catalunya.
 
La présidente Ròsa Salgueiro a rappelé que son association, fondée en 1973, avait notamment participé à la création du Musée de la Val d’Aran, qui est largement consacré au patrimoine linguistique, et qu’elle publie une revue, Tèrra aranesa.

Les habitants de la Val d'Aran, une vallée d'environ 9 000 habitants dans les Pyrénées espagnoles, parlent occitan. Leur idiome est reconnu en droits par la Generalité de Catalogne depuis 2010 et, sur le principe, un fonctionnaire catalan doit pouvoir répondre par écrit à toute demande rédigée en occitan aranès, que l'on peut rattacher à la variété dialectale gasconne.
 
Ce prix fondé en 2010 a été remis , les années précédentes, à Pèire Bec, Jacme Taupiac et Felip Gardy. Il l’est pour la première fois à un collectif.

Lire aussi le communiqué de la Généralité de Catalogne

Samedi 24 Décembre 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.