Aquò d'Aqui

Lo Consèu Constitucionau enebis l’ensenhament immersiu d’une lenga regionala dins l’ensenhament public

Votée à une large majorité de députés le 8 avril, la loi Molac était contestée par des députés macronistes, appuyés concrètement par le ministère de l’Enseignement, JM Blanquer. Le Conseil Constitutionnel a invalidé la disposition majeure de la loi, et est allé jusqu’à nier le droit de parler sa langue dans un établissement public.

 

“Que modifican d’urgencia la Constitucion !” Es amb’aquela crida que Paul Molac, inspirator, redactor et defensor de la lèi qu’ara a son nom, a reagit a l’anoncia de l’avis dau Consèu Constitucionau, tombat aqueu matin dau 21 de mai.

Le Conseil Constitutionnel à l'œuvre (photo CC DR)

















            partager partager

Le bois aux abois




Comprenne qui pourra comment la « transition énergétique » fera passer notre société des énergies fossiles aux énergies renouvelables.
 
En relevant pour 2014 la TVA applicable au bois énergie de 7 à 10%, et en abaissant celle du gaz, aux réserves finies, de 5,5 à 5 %, le gouvernement a fait l’inverse de ce qui était espéré.

Nos forêts provençales et dauphinoises, qui n’avaient jamais fourni que les papetiers, depuis quelques années, sont devenues des sources d’énergie de qualité.
 
On ne compte plus les chaudières bois que les collectivités locales ont installé pour leurs salles de ceci, leurs équipements de cela. Des producteurs locaux ont commencé à vivre correctement de cette activité et la facture pétrolière a pu être maîtrisée. La forêt provençale, qu’on disait improductive, « forêt de loisir », est devenue source d’énergie.
 
Dans un contexte où nos collectivités locales voient leurs ressources baisser avec la crise budgétaire, il n’était pas raisonnable de taxer leurs efforts. Ce sont elles qui, dans les faits, ont embrayé la fameuse «transition ».
 
L’Etat est aux abois, il cherche de l’argent. Et les grands projets d’énergie bois – il y en a deux en Provence, à Brignoles et à Gardanne – doivent consommer des millions de tonnes de biomasse pour produire de l’électricité.

A tel point qu’il faudra en importer. Augmenter le taux de TVA pour en faire payer quelques-uns va amoindrir les efforts de la plupart.
 
Ce n’était pas le signe adéquat à donner à ceux qui sont prêts à rechercher des alternatives aux énergies fossiles tout en favorisant une activité pourvoyeuse d’emplois.
 
En Provence, l’énergie bois est d’ailleurs doublement vertueuse : elle est renouvelable, et elle incite à exploiter la forêt, donc à l’entretenir et ainsi à la prévenir de l’incendie.
 
Cette activité qui a besoin de signes de durabilité pour investir et embaucher n’a pas besoin de sentir qu’il y a de l’eau dans le gaz.

Mardi 13 Novembre 2012
La rédaction




1.Posté par Jean marc MORELLI le 25/11/2012 13:12
ben verai, et per tant que sachi aquesta ora siam moulon a s'estre equipat de pali a
pelets,"granulets de serrilha" qui son leis champions ecologistes per lo caufagi !
Lo bosc durant sa vida, dona mai d' oxigèno que d' oxyde de carbona en brulant!
D'ou la necessitat de decorar aquelei qui l'an fach! ...

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Notre numéro de juin
Dison que...

Le Conseil Constitutionnel contre Toute la Loi Molac ?

Le Conseil Constitutionnel n'examine que l'article visé par la saisine, officiellement. Mais en sommes nous vraiment certains ?

Michel Neumuller

Le 22 mai au plus tard les membres du Conseil Constitutionnel auront rendu un avis sur la constitutionnalité du texte de loi, voté à une très large majorité le 8 avril au Parlement, concernant les Langues Régionales.

 

Que peut-on attendre des soi-disant “sages”. Sans doute rien de bon. Mais…




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.