Aquò d'Aqui


La Langue d’Oc
dans le parler d’aujourd’hui

Connaissez-vous la signification de cette expression ?


Et patin coufin * :

A - n'oublie pas tes patins ni ton couffin
B - etcetera
C - coucou je suis là (expression enfantine)


Répondre


Qu'es aquò, qu'es aquò ? (9)

Les devinettes d'Andrieu Lagarda, en languedocien, sont un modèle de finesse.Vous essayez de trouver... et vous nous écrivez la réponse.


Vaquí la devinalha dau jorn

Qu'es aquò, qu'es aquò ? (9)
Lo cap au solèu
e los pès dins l'aiga.


Qu'es aquò ?



 














            partager partager

Le Forum d'Òc un an après


Les plus importants promoteurs de la langue d'Oc en Provence s'entendent pour aller vers les décideurs régionaux. Cette unité doit rassurer ceux qui veulent ménager un avenir à l'identité régionale.



Qui aurait cru fin novembre 2013 que, moins d’un an après, le Félibrige et l’Institut d’Estudis Occitans partagerait la tribune d’une réunion publique pour organiser l’avenir du combat pour la langue régionale.

L'unité pour s'adresser aux décideurs régionaux

C’est ce qu’ont constaté les militants associatifs de tous bords, adhérents du Forum d’Oc qui, samedi 11 octobre à La Fare-les-Oliviers, ont  créé les commissions de travail et parlé des stratégies qui, ils l’espèrent, permettront demain à leurs objectifs d’être largement partagés par les « décideurs » de Provence Alpes Côte d’Azur.
 
Le Forum d’Oc est en effet parti de l’hémicycle de Marseille Provence Métropole, où quelques associations de mainteneurs, dont ces deux historiques, ont organisé voici près d’un an, le colloque qui a permis de dégager de grandes lignes pour donner un avenir public à la langue d’oc.
 
Dans l’éducation, dans les médias, près des entreprises, chez les décideurs locaux ou dans les milieux de la création culturelle, les promoteurs du provençal, de l’occitan alpin et du niçois vont chercher soutiens et apporter conseil.
 
Se préoccuper du monde réel, et surtout une bonne fois pour toutes envoyer paître les obsolètes querelles de graphies, c’était le préalable à une action commune qu'ils veulent décisive.

Celle-ci doit voir notre rebelo lengo d’O retrouver un statut et une présence publique, non pas à coups de Lois, mais parce que les responsables de tout poil, en région, penseront réellement que l’identité régionale affirmée doit passer par ce drapeau virtuel et sonore, la langue occitane en Provence.
 
L’année du centenaire de la disparition de Frédéric Mistral, cette sorte de résurrection n’est pas sans charge symbolique bienvenue !
 
Et déjà 90 de ces « décideurs », dont des maires, ont adhéré à ce Forum d’Oc.
 
Aussi, si vous êtes chef d’entreprise, élu local, responsable de structure culturelle, chef d’établissement…de quelque niveau que ce soit, n’hésitez pas à entrer en contact avec le Forum d’Oc. Ce sera le train de l’Histoire. Ne restez pas à quai !
 
Pour tout contact contactforumdoc@gmail.com

Mercredi 15 Octobre 2014
Michel Neumuller





1.Posté par Tautil Gérard le 15/10/2014 17:36
Adieu en totei,
Seria ben, per ajudar la comunicacion vèrs lei personas moralas, la societat civila e alargar tant l'informacion coma l'anar dau recampament, de donar la composicion dau collectiu per ara.
Cu lo compausa?

Amistats
G.T

2.Posté par REYNAUD Jean-Pierre & Jeannette le 23/10/2014 09:21
A propos du mot PAPARDELLE... notre dictionnaire d'ordinateur le refuse. Nous l'avions trouvé en italien, dans un menu de restaurant de Florence : larges pâtes, plus larges que des tagliatelles. Mais voilà que tout récemment, en lisant le livre de Maurice GOUIRAN - "La nuit des bras cassés", Ed.  JIGAL  nous sommes "tombés" sur le passage suivant, à la page 75 :
"... Le père, dans le cadre de son job à Rome, côtoyait une papardelle de nazis...".
Alors, français ou pas français ? Occitan ? Occitan niçois ?
Cordialement à vous.

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche



Votre numéro d'été invite à respirer
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.