Aquò d'Aqui


            partager partager

La pastorale Maurel une société rêvée


PROVENCE. La pièce chantée narre le voyage vers Bethléem d'une communauté qui, chemin faisant, resserre ses liens de solidarité. Notre prochain mensuel y consacrera un article de fond.



En 1844 le curé du Cercle catholique des ouvriers, l’abbé Julien, demande à un ouvrier miroitier qui écrit et compose, Antoine Maurel, de préparer pour Noël une pièce qui rappelle les mystères du moyen âge. 

Maurel, un traditionaliste royaliste, met dans cette pièce les valeurs de son temps et de sa communauté, celles-là même que l'industrialisation naissante bat en brèche en atomisant le travail et en forçant les gens modestes à la mobilité.

La pièce connaît un succès durable puisqu'elle est toujours jouée en Provence en janvier. A Aix-en-Provence, une troupe amateur, L'Effort Artistique, renouvelle la tradition chaque année.

Nous vous présentons un résumé de cette représentation, jouée le dimanche 13 janvier à Aix. Et pour une étude plus complète et originale de la Pastorale, ou plutôt des pastorales, nous vous recommandons de vous abonner sans tarder à notre magazine mensuel.

Pistachier (à g.) et le meunier (à d.), deux personnages de la Pastorale Maurel (photo MN)
Pistachier (à g.) et le meunier (à d.), deux personnages de la Pastorale Maurel (photo MN)

Mercredi 16 Janvier 2019
Michel Neumuller



Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.