Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

La carte qui parle croquant


Une unité du CNRS a mis au point, avec l'aide de locuteurs, une carte de France des (nombreux) parlers des différentes langues autochtones territoriales.



126 ! Voilà le chiffre incroyable des dialectes différents des langues de France, tels que répertoriés pour vos oreilles par un laboratoire du CNRS, à Orsay.

 

Esope pour comprendre la richesse des langues de France

126 lectures différentes!
126 lectures différentes!
En champenois, picard, francique, catalan, francoprovençal, vous pouvez écouter une fable d'Esope. Frédéric Bernier, Philippe Boula de Mareüil et Albert Rillard,  linguistes de l'unité UPR3251, ont demandé à des locuteurs de prononcer les premières phrases de "la bise et le solei se disputaient..." cherchant à faire tomber le manteau d'un voyageur.

"Iparraizea eta ekia..." dit le locuteur basque, "la bisa e lo solèu se garrolhavan..." dit le provençal maritime... Et ainsi de suite. Vous en auriez pour un moment à épuiser la richesse de nos langues régionales.

Il ne manquerait plus à cette carte de France si particulière, d'apporter des précisiions sur chacune des variétés utilisées.

Elle illustre la proximité des différents dialectes de la langue d'Oc, et devrait être mise sous les yeux de notre nouveau ministre de l'Education Nationale!

Jeudi 22 Juin 2017
Michel Neumuller





1.Posté par Denis DROUET le 22/06/2017 17:14
Bonjorn en tòtei

Onte si pòu trobar aquesta carta ?

Sus Internet ai vist aquò

Philippe Boula de Mareüil

Groupe: Traitement du langage parlé (Spoken Language Processing)

Téléphone: (33) 1 69 85 80 49

Fax: (33) 1 69 85 80 88

Email: mareuil@limsi.fr

Li vau demandar ...

Amistats,

Danìs

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.