Aquò d'Aqui


            partager partager

La Setmana provençala comença lèu en Avinhon


AVIGNON. Durant une dizaine de jours, du 28 septembre au 7 octobre, la cité des Papes fait entendre le provençal à tout propos. Une bonne entente entre associations, un programme varié et le soutien d’une élue garantissent le succès.



L'édition 2017 avait été un succès populaire (photo XDR)
L'édition 2017 avait été un succès populaire (photo XDR)
La toponimia dins l’espaci provençau, un concèrt de Stephan Manganelli, una evocacion dei mouments dau centre ciutat, caminant amé l’arquitècte Bernat Vaton, lo reviure d’un talhier de fabricacion de vestits provençaus….
 
Dau 28 de setembre au 7 d’octòbre, ansin, lo monde de l’Ostau de la Cultura Provençala d’Avinhon debanarà lei gaubis dau faire, dau dire, e dau cantar, dins la ciutat dei Papas.
 
 
« òc ! es lo tresen còp e chasque an s’afortisse la Setmana » que nos ditz Chantal Forniller, la bailessa de l’IEO, un dei sòcis d’aquel Ostau Culturau, que parteja amé Parlaren, Provença Tèrra d’Òc e d’autreis associacions de mantenéncia e de promocion de la lenga nòstra.
 
« Lo programa es variat e polit, mai fau dire que podem beneficiar en Avinhon d’una pareu excepcionau, mé l’adjoncha a la Cultura Provençala Francesca Cipriani, e son encargada de mission Natacha Arcusy. Nos an ben facilitat lo trabalh »
 
L’escomessa per la còla associativa e comunala es ben de perenisar, de faire duradissa la Setmana que presenta cultura e leser en provençau. Ja tres ans, e quàuquei succès : «l’an passat tótei se rementan dau film Massilia Sound System qu’èron vengut presentar lo cineasta Crestian Philibert e lo jornalista Camille Martel. Mai de cent personas èron vengudas au cinèma Utopia ! »
 
La garantia dau succès seriá, segon dòna Forniller, la varietat dei preposicions. Entre musica, danças, istòria o arquitectura, li a fòrça causas diferentas per acampar un public curiós.



Vendredi 21 Septembre 2018
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

On vous parle des poétesses d'oc ?
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.