Aquò d'Aqui


            partager partager

La Provença resta filha

Isolée Paca ?


Pas de mariage en vue pour la Provence, dans le grand « pegatge » interrégional décidé depuis Paris. La méthode et les choix sont tellement, et si pyramidalement …français.



Vaquí que la reforma territoriala s’es decidada en chambra, amé lo president, de ministres e sei expèrts. Pas mai.

Dans les mariages régionaux décidés d'en haut la Provence reste célibataire

Aqueleis elegits rosaupencs que pensavon, a Lion, de se casar amé tala Region, e que li trabalhavon, an aprés per pressa que va seràn am’Auvernha.
 
Estrani metòde.
 
Fau dire qu’au nòstre, s’es pas alestit lo maridatge. Paca vòu demorar filha. Son president vòu la gardar pura e sola.
 
« Ròse Aups ? tròp poderós ! Lengadòc ? Tròp paure ! » que nos a ditz per pressa de relevar.
 
L’un ten tant dret coma Provença sa quimia, son electronica e son nucleàri. De ligason semblavon pas baròcas. La verquiera auriá estada polida : Droma e Ardècha, doas regions occitanofònas.
 
L’autre, que s’espentam d’apprendre qu’es paure, auriá menat sa mediterraneitat, la lenga d’òc druda, e nos auriá religats a la Catalonha onte, benleu, es una partida de nòstre avenir.
 
E perque non lei tres, de Lion a Narbona, per devenir lo sòcle mediterranean e rodanenc francés qu’auriá poscut imaginar de cotria un avenir, justament sudista, a l’Euròpa ?

Mercredi 4 Juin 2014
Aquò d'Aquí




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.